Sayfadaki görseller
PDF
ePub
[merged small][merged small][ocr errors]

MÉLANGES HISTORIQUES.

NOTES.

TOME PREMIER.

[graphic][subsumed][subsumed]

AVERTISSEMENT

DES ÉDITEURS.

DEPUIS

EPUIS sept ans on a beaucoup écrit sur Napoléon : chacun a voulu dire ce qu'il savait; beaucoup ont dit ce qu'ils ne sa

vaient pas.

Les administrateurs, les militaires, les écrivains de toutes les nations, ont voulu le juger : tout le monde en a parlé, excepté lui-même. Il rompt enfin le silence, et d'une manière solennelle.

Lors de son abdication à Fontainebleau , il avait dit aux débris de ses vieilles phalanges, l'écrirai les grandes choses que

avons faites ensemble ; mais les évènements qui se succédèrent avec rapidité et amenèrent le 20 mars, ne lui per

nous

mirent pas d'écrire ses Mémoires à l'île d'Elbe; ce n'est qu'à Sainte-Hélène qu'il put tenir la parole qu'il avait donnée à Fontainebleau.

Trop actif pour retarder d'un instant l'exécution d'un projet arrêté, il n'attendit pas qu'il fût arrivé sur le rocher de l'exil; à bord même du navire qui l’y. transportait, il commença la rédaction de ses Mémoires:

Il a employé les six années de sa captivité à écrire la relation des vingt années de sa vie politique. Ce fut tellement son occupation constante ; que l'énumération des travaux que ces Mémoires lui ont coûtés, serait presque l'histoire de sa vie à SainteHélène.

Il écrivait rarement lui-même; il s'impatientait de ce que sa plume se refusait à suivre la rapidité de sa pensée.

Lorsqu'il voulait écrire la relation d'un évènement, il faisait faire des recherches par les généraux qui l'entouraient; et, lorsque tous les matériaux étaient rassemblés, il leur dictait d'improvisation.

Napoléon relisait ce travail et le corri

« ÖncekiDevam »