Essais de Michel de Montaigne, 1-2. ciltler

Ön Kapak
Firmin Didot Fréres, 1870 - 648 sayfa
 

Kullanýcýlar ne diyor? - Eleþtiri yazýn

Her zamanki yerlerde hiçbir eleþtiri bulamadýk.

Ýçindekiler


Conseils Ils sont indépendants des événements 421 Curiosité Celle qui doit être inspirée aux jeunes gens 67
67
et suiv Lhomme est élevé quelquefois au meilleurs poëtes latins de son temps 341
92
SCUOLAS capitaine lacédémonien Sacrifie sa vie pour le Pourquoi on lui a donné le titre dApostat 346 Il fut fort entêté du culte des faux dieux et ex...
100
Mort En quel sens elle nous acquitte de toutes nos obli doit faire nécessairement 581
114
TORCS Comment se nourrissent dans leurs armées 148 Veuve Qui se trouve grosse sans savoir à quelle occasion
159
CORTEZ Fernand Compliment singulier que lui adres de Philippe
174
Mucius SCÉVOLA Sa fermeté à souffrir la douleur 125 Changements de nom contribuent à falsifier les familles
194
MARTIAL Ce que Montaigne pensait de ses épigrammes 206 MÉTELLUS Ses belles paroles sur les difficultés qui doivent
211
ITALIENS Plaisante raison de leur manque de bravoure perstitieux ibid Sil est vrai quil ait dit quand il
213
LÉON X pape Sa mort causée par un excès de joie 4 LUTHER Premiers progrès de sa réforme
219
Lettres Si la connaissance des lettres est dune absolue LYCURGUE Pourquoi il défendait aux Lacédémoniens
246
CRATÈS Sa réponse à celui qui lui demandait jusques à nature de Dieu
261
FRANGET le seigneur de 22 celui des lois 558
285
TURNEBUS Adrianus Son caractère 58 Mis par Mon sept sénateurs de Capoue se donnent la mort 179
297
MASSINISSA roi Sa vigueur jusquà une extrême vieil MÉTROCLĖS A quelle occasion il fut attiré de la secte
300
URGULANIA aïeule de Plautius Silvanus
313
Joie constante Marque de sagesse 70 cédémoniens faisaient à la Divinité 296 Si ce qua
372
VERCINGÉTORIX roi des Arvernes
382
Livres Quand on a commencé à Rome de brûler les li doublier nos maux passés 249
398
Jugement Est un outil à tous sujets et se mêle partout LAHONTAN vallée de en Gascogne
402
Juges Serment que leur faisaient préter les rois dÉgypte Langage gascon Ce quen jugeait Montaigne 329
411
ce quon en peut conclure selon Montaigne
415
propre aux amitiés communes 634 Quelle était la 515 Raisons qui auraient pu détourner Montaigne
427
mus et frère dAgis Mot de ce Lacédémonien sur Xé FICIN Marsile interprète de Platon
454
Ce quil dit de sa bibliothèque et de sa situation navoir point denfants qui pussent porter son nom 522
462
MÉNANDER Sa réponse au reproche quon lui faisait de ne coutumes mæurs et croyances entre le nouveau monde
473
ibid Naimait ni à maitriser ni à être maitrisé ibid Souf Il était ennemi des décisions trop hardies ibid Maltraité
495
JULIEN empereur Différentes peines quil infligea à de LANSBAC M de maire de Bordeaux
524
FULVIUS Ayant découvert à sa femme un secret de lem le meilleur pour chaque nation ibid Si rien peut auto
545
Voi trèssage concernant les rois trépassés 5 Lois de notre âme 247 De diverses maladies contrefaites et
570
Gaulois Ne pouvaient souffrir détre blessés par des flè faut se défier de lhabileté dun homme qui occupe
573
CRÉTOIS Imprécations quils faisaient contre ceux quils et devraient le porter encore selon Montaigne 152
586

Diðer baskýlar - Tümünü görüntüle

Sýk kullanýlan terimler ve kelime öbekleri

Popüler pasajlar

Sayfa 65 - A cette cause , le commerce des hommes y est merveilleusement propre , et la visite des païs estrangiers : non pour en rapporter seulement , à la mode de nostre noblesse françoise, combien de pas a Santa Rotonda...
Sayfa 101 - Qu'il luy en restoit cela, que, quand il visitoit les villages qui despendoient de luy, on luy dressoit des sentiers au travers des hayes de leurs bois, par où il peust passer bien à l'ayse. » Tout cela ne va pas trop mal : mais quoy ! ils ne portent point de hault de chausses.
Sayfa 76 - Le parler que j'ayme, c'est un parler simple et naïf, tel sur le papier qu'à la bouche ; un parler succulent et nerveux, court et serré, non tant délicat et peigné comme véhément et brusque : Haec demum sapiet dictio, quœ feriet, plustost difficile qu'ennuieux, esloingné d'affectation, desreglé, descousu et hardy ; chaque lopin y face son corps ; non pedantesque, non fratesque, non pleideresque, mais plustost soldatesque...
Sayfa 82 - ... de son nom, acheminant ainsi cette amitié que nous avons nourrie, tant que Dieu a voulu , entre nous, si entière et si...
Sayfa 208 - Or ceulx qui escrivent les vies, d'autant qu'ils s'amusent plus aux conseils qu'aux événements, plus à ce qui part du dedans qu'à ce qui arrive au dehors, ceulx là me sont plus propres : voylà pourquoy, en toutes sortes, c'est mon homme que Plutarque.
Sayfa 207 - ... siens languissent autour du pot; ils sont bons pour Feschole , pour le barreau et pour le sermon, où nous avons loisir de sommeiller, et sommes encores , un quart d'heure aprez , assez à temps pour en retrouver le fil.
Sayfa 208 - J'ayme les historiens ou fort simples, ou excellents. Les simples, qui n'ont point de quoy y mesler quelque chose du leur, et qui n'y apportent que le soing et la diligence de r'amasser tout ce qui vient à leur notice, et d'enregistrer, à la bonne foy, toutes choses sans chois et sans triage...
Sayfa 498 - En fin je vois par nos"tre exemple que la société des hommes se tient et se coust, à quelque pris que ce soit. En quelque assiete qu'on les couche, ils s'appilent et se rengent en se remuant et s'entassant, comme des corps mal unis qu'on empoche sans ordre trouvent d'eux mesme la façon de se joindre et s'emplacer les uns parmy les autres, souvant mieux que l'art ne les euSt sçeu disposer.
Sayfa 72 - Ce n'est pas une âme, ce n'est pas un corps qu'on dresse, c'est un homme ; il n'en faut pas faire à deux.
Sayfa 406 - Quel que ie soye, ie le veulx estre ailleurs qu'en papier : mon art et mon industrie ont esté employez à me faire valoir moy mesme ; mes estudes, à m'apprendre à faire , non pas à escrire. l'ay mis touts mes efforts à former ma vie ; voylà mon mestier et mon ouvrage ; ie suis moins faiseur de livres que de nulle aultre besongne.

Kaynakça bilgileri