Sayfadaki görseller
PDF
ePub

te) d'un nombre a irrationnel, suivant des suppléants des juges de paix ; 2° de première méthode nous écririons Da,

ministre d'un culte; 30 de militaire et

employé des armées de terre et de mer, vant la seconde, a-m, a' ce qui ex

en activité de service ou en disponibilité; me la même quantité. L. L-T. 4° d'ingénieur des ponts et chaussées et INCOMPATIBILITÉ. Dans la lan- des mines, en activité de service; 5° d'ae du droit, ce mot exprime l'impossi- gent et employé des administrations fiité qu'il y a que deux fonctions soient nancières et des forêts; 6o de fonctionnplies en même temps par la même naire et employé des colléges commursonne.

paux et d'instituteur primaire; 7o de Il est un genre d'incompatibilité qui a commissaire et d'agent de police (loi du ur but d'assurer la distinction des pou- 21 mars 1831). irs : telle est celle qui existe entre les Le service de la garde nationale est inictions administratives et les fonce compatible avec les fonctions des magis, ns judiciaires. Certaines incompatibi- trats qui ont le droit de requérir la force is sont fondées sur la hiérarchie des publique, tels que les ministres, les préictions, ou sur l'impossibilité réelle, fets, sous-préfets, maires, adjoints, comur un même individu, de suffire à deux missaires de police, procureurs généraux, sèces de fonctions. Enfin, il en est procureurs du roi et leurs substituts, juutres que des motifs de convenance ges d'instruction, juges de paix, etc. (loi I fait admettre.

du 22 mars 1831). Nous présenterons succinctement le Les emplois de l'administration foressleau des principales incompatibilités tière sont incompatibles avec toutes aublies par les lois françaises.

tres fonctions, soit administratives, soit Il y a incompatibilité entre les fonc- judiciaires (Code forestier, art. 4). ins de député et celles de préfet, de Sous l'ancien régime, la matière qui as-préfet, de receveur général, de re- nous occupe était réglée par l'ordonnanveur particulier des finances et de ce de Philippe IV, de 1302, par celles de yeur (loi du 19 avril 1831).

Blois, de Moulins et d'Orléans, et par Il est de principe que nul ne peut l'ordonnance de François Jer, de 1585. ercer ni concourir à l'exercice d'une La déclaration du 23 octobre 1680, conitorité chargée de la surveillance mé- firmée par les édits d'août 1705 et de sepate ou immédiate des fonctions qu'il tembre 1706, et par une déclaration du erce dans une autre qualité. En con- | 19 avril 1727, avait décidé que les offiquence, ne peuvent être membres des ces de judicature étaient incompatibles inseils généraux ou des conseils d'ar- avec les charges de la maison du roi et des indissement : 1° les préfets, sous-pré- princes. Nos lois modernes n'ont point rets, secrétaires généraux et conseillers produit cette dernière disposition. E. R. 3 préfecture; 2° les agents et compta

INCOMPÉTENCE. Ce mot s'expliles employés à la recette, à la percep- que par ce qui a été dit à l'art. COMPÉon ou au recouvrement des contribu- TENCE, et il nous reste peu de chose à ons, et au paiement des dépenses pu- ajouter. liques de toute nature; 3° les ingénieurs Il y a incompétence quand un juge n'a es ponts et chaussées et les architectes pas le pouvoir de connaitre d'une connployés par l'administration dans le dé- iestation. artement; 4. les agents forestiers en On distingue deux sortes d'incompéinctions dans le département et les em- tence : l'incompétence matérielle (ratioloyés des bureaux des préfectures et ne materiæ), et l'incompétence personpus-préfectures (loi du 22 juin 1833). nelle (ratione persona). Il y a incompatibilité entre les fonc- L'incompétence est 'matérielle lorsions de maire ou adjoint et celles : 1° qu'on porte devant un tribunal une le membre des tribunaux de première affaire qui n'est pas dans ses attributions, astance et des justices de paix, à l'excep- par exemple une affaire civile devant un ion cependant des juges suppléants et tribunal de commerce. Elle est personnelle quand les parties, à raison de leur Tous les hommes se montrent parinis domicile, ou pour autre cause, ne sont plus ou moins inconséquents; heures pas justiciables du juge devant lequel la ceux qui ne le sont que dans les petites demande est formée.

choses! Mais ceux-là même sont rare, L'incompétence personnelle doit être suriout à l'âge des passions, qui toutes enproposée in limine litis, avant toules au- trainent l'inconséquence à leur suite, son! ires exceptions et défenses, car, dès que par manque de logique, soit par de fawx le défendeur a reconnu une juridiction, calculs et des raisonnements vicieux. il ne peut plus la décliner. Mais si l'in- L'inconséquence est dans les meurs, compétence est matérielle, le renvoi peut quand elles rendent un époux ridicule par ètre demandé en tout état de cause, et, suite des désordres de sa femme; elle est alors même qu'il n'est pas demandé, le dans l'opinion, quand celle-ci permet co tribunal doit l'ordonner d'office. Le vice honore même ce que la loi défend et pode cette incompétence est radical et ne nit. Nous en avons un exemple frappant peut se couvrir ni par l'acquiescement, ni dans le duel, poursuivi par dos tribepar la comparution des parties.

naux et applaudi sur nos théâtres. Autre L'incompétence doit être proposée par exemple d'une inconséquence à peu pres le défendeur devant le tribunal mème générale : tout le monde convient que pui dont il veut décliner la juridiction, sauf à ne doit être responsable des fautes os interjeter appel si l'affaire est injustement même des crimes de ses proches; mais cela retenue. Cet appel est suspensif, et em- n'empêche pas que la famille innocente pêche les premiers juges de passer au ju- d'un coupable atteint par la justice se gement du fond.

E. R. fasse naitre partout d'injustes sentiments INCONNUE (math.), nom que l'on de répulsion. Et pour descendre à quesdonne à la quantité cherchée dans la so- que chose de moins grave, tout en coclution d'un problème. On représente or- venant qu'on ne peut reprocher à perdinairement les quantités inconnues par sonne les torts de la nature à son égard, quelques-unes des dernières lettres de n'est-on pas toujours disposé à railler un l'alphabet, x, y, z, u, v, pour les distin- borgne , un bossu , etc.? Rien n'est sans guer des quantités connues que l'on re- doute plus inconséquent, et pourtant rien présente par les premières letires, a, b, c, n'est plus commun. etc., et de celles qui restent arbitraires dans Dans nos cercles polis, où le langage la question et qu’on représente par les atténue presque toujours la gravité de cerlettres du milieu de l'alphabet, m, n, etc. laines fautes, le mot d'inconsequence a La puissance la plus élevée de l'inconnue été adopté, à l'égard du beau sese, poar dans une équation, constitue le degré lui épargner un lerme plus dur. Teile de cette équation (voy. Degre), ainsi 3.0 femme a fait une ou des inconsequences, =4a est une équation du premier degré,et dit-on dans les salons; mais comme cha 3r3 = 2ax? est une équation du troisième can connait en pareil cas la valeur reelle degré.

L. L-T. du mot, on est loin, dans le monde, de plaINCONSÉQUENCE.Provenant chez cer sur la même ligne l'homme incoase les uns de l'esprit, chez d'autres du ca- quent et la femme inconsequente. M. O. ractère, l'inconséquence est assurément INCONTINENCE médecine'. Lors. un des travers les plus communs dans la que, par le relachement du sphinctes, société. Suivant les circonstances ou les espèce de muscle circulaire qui, dans l'eobjets auxquels on l'applique, on peut la conomie animale, ferme les divers reser. considérer comme un défaut ou comme voirs, les matières qui s'y trouvent conun vice. Ainsi, que l'on manque pour un tenues s'en échappent sans que le maladie sujet futile à une parole légèrement don- puisse les retenir, il y a ce qu'on somnée, c'est une inconséquence pardonna- me incontinence. L'issue des matieres ble; elle doit au contraire élre sévèrement par une déchirure ou une perforation fisblámée quand elle a fait enfreindre, en tuleuse forme une classe differente d'is matière grave, une promesse solennelle et firmités, bien que les résultats soient semqu'elle a nui à d'autres qu'à son auteur. blables en apparence. C'est surtout a l'en

continence des matières fécales, et plus | laquelle se joint une faiblesse des reins qui particulièrement à celle de l'urine, que l'art se laissent traverser en quelque sorte méest appelé à remédier, et que le mot incon- caniquement par les liquides circulants. tinence s'applique dans le langage ordi- Le traitement tonique est celui qui naire. D'ailleurs, il est rare que la première compte le plus de succès, lorsqu'on le dimaladie existe sans la seconde, et le plus rige localement sur les organes urinaires habituellement elle est le symptôme d'une et sur l'économie tout entière. Le temps affection beaucoup plusgrave de la moelle est un auxiliaire d'autant plus indispenépinière, lorsqu'elle n'est pas la consé- sable que la maladie est venue plus lenquence irrémédiable de l'affaiblissement tement. La puberté, dans les deux sexes, senile. Il n'y a plus alors qu'à parer aux est souvent le signal d'une guérison qu'on graves inconvénients qui accompagnent avait en vain attendue jusque-là. ces désordres, par le moyen d'appareils des- Ainsi donc, nourriture substantielle et tinés à recevoir et à contenir les matières un peu stimulante, vêtements de laine qui s'échappent à chaque instant, afin de pour exciter la transpiration, lit un peu garantir la peau de leur contact irritant. ferme, bains froids et gymnastique : tels Quelquefois l'incontinence d'urine peut sont les moyens principaux à employer. étre attribuée à la présence d'un corps On peut y joindre l'électricité portée sur étranger, tel qu'un calcul (voy.), lequel, la vessie, l'usage des cantharides qui agisengagé dans le sphincter, l'empêche de se sent spécifiquement sur cet organe, la fermer régulièrement: le remède alors est noix vomique dont l'action excitante de facile. Il en est de même de celle qui se lie la contractilité est si puissanle. Mais ces a l'inflammation de la vessie.

moyens ont besoin d'être administrés Quant à l'incontinence d'urine des en- d'une main prudente.

P.R. fants que l'on voit quelquefois se prolon- INCONTINENCE (mor.). L'incontiger jusque dans l'adolescence et même nence occupe, dans la hiérarchie des vices, dans la jeunesse, il est souvent difficile la même place que la chasteté dans l'ordre d'en trouver l'origine et le traitement. Car des vertus; celle-ci combat et surmonte independamment des cas où elle dépend les désirs des sens, tandis que l'autre cède de ce que, dans un sommeil profond et à leur délire. Ce vice, dont le principe est gutent même sous l'influence d'un rêve tout matériel, puisque, lorsque l'imaginatrompeur, l'enfant laisse échapper l'urine, tion en est le véhicule, il prend le nom Sarloat lorsqu'il a usé le soir d'abondan- de libertinage voy.), porte cependant is boissons, cas dans lesquels la guéri- dans ses effets les plus graves atteintes à son est toujours obtenue avec uo peu la morale. Chez ceux qui s'y livrent, il Catiestion et de sarveillance, il en est étoufle la voix du devoir, et il va même d'autres où, malgré tous ces soins, mal- jusqu'à leur faire méconnaitre les plus pe le desir qu'a le balade lui-même de saictes lois de la nature. La Bible nous se debarrasser d'une infirmité dégoûtante es offre des exemples effrayants, entre u penible, l'incontinence subsiste opi- autres dans Amoop et sa scur Thamar* ; metresenL Noas se parlons pas ici de mais e’est surtout chez les bombes revêPanoottinence simulere dans un intérêt tus du pouvoir que l'incontinence deque congue et qu'on de joue par une vi- vient d'autant plus coupable qu'elle proElande surveillance

duit des elles plus désastreux, et que la L'inuottidence est plus commune chez fzuie d'un chael peut compromettre le des cercanas que chez les filles; elle n'a lieu salut d'un peuple entier. C'est elle qui generalement que la puit, et s'observe faut de David le meurtrier du lidele et plus particulierement cbez les enlauts fai- vaillant Lrie, par elle seule, Salomon de holes en mal constituen. Op remarque même ebot de ce beau titre du plus sage des qu'il y a une potable disproportion entre i rois, elle livre Samson aux ciseaux de la quantité d'urine secrete la nuit et celle Dalila, et Holopherne au glaise de la qust produit pendant la journée, obser- ditb; par elle encore, les Taryuius perHalion importante à noter. Elle parait dé- deat rempire et les décemvirs la puisprendre d'une aionie du col de la vessie, à f) 2 den. ou 2 Rous), XIII, i seg.

sance, et après la mort de Lucrèce, celle | la disposition de ne croire qu'à bon esde Virginie devient le signal de la liberté cient : c'est plus généralement l'etat de de Rome.

l'homme qui résiste à une croyance reIl serait trop long de retracer ici, même ligieuse, qui la rejette comme peu fosen abrégé, l'histoire des désordres qui, dée en raison, et qui fait de la raison, de dans tous les temps, sont nés de celle fu- sa raison à lui bien entendu, le seul arneste passion; les annales du monde en bitre en matière religieuse. Dans ce sees offrent en foule des exemples déplorables. donc, l'incrédulité, c'est le manque de Chez la plupart des Césars romains, l'in-foi, et nous renvoyons le lecteur à ce mot continence poussée à son dernier terme Nous répéterons seulement ce que d'aune peut être dignement caractérisée que tres ont dit avant nous, que l'incrédapar le nom de débauche (voy.). Ce fut lité, qui d'ailleurs rejette quelquefois elle qui inspira les crimes qui, aux jours même les preuves les plus convaincande Chilpéric et de Frédégonde, ensan- tes, peut fort bien se trouver dans un es glantèrent le berceau de la monarchie prit très crédule du reste, et qu'elle n'est française ; et par malheur, à presque tou- pas, certainement, à elle seule une martes les époques de notre histoire, on la que de supériorité intellectuelle. trouve liée aux grandes calamités publi- L'incrédulité de l'apôtre Thomas var.) ques. En s'abandonnant à l'incontinence, est devenue proverbiale; celle-ci tenait Charles VII est sur le point de perdre à un peu des deux caractères, de l'absence la fois sa couronne et l'honneur; ce vice, d'une foi suffisante en Jésus et de cette qui cause la mort de François Ies, porte dispositinn d'esprit qui se méfie d'un fait le trouble dans la maison de Henri II, qu’on annonce et dont la réalité n'est pas déshonore le règne de Henri III, et peut- évidente ou palpable.

X. être, chez son noble successeur, offre un INCROYABLES, vor. DANDY ** motif à la vengeance qui arme contre lui Mode. la main de Ravaillac; enfin, après avoir INCRUSTATION. C'est, en général souillé les jours de la régence, elle livre la et d'après l'étymologie, l'encroûtement France, flétrie par les longues turpitudes ou la formation d'une croute ( en latin du règne de Louis XV, aux expiations san- crusta). Ainsi, on désigne sous ce mot les glantes de la révolution; mais là encore depois que font, à la surface des vases qui elle se personnifie d'abord dans la figure les contiennent ou des corps qu'on y de Mirabeau, plus tard sous les traits de plonge les solutions salines en général. Danton, et enfin, pendant le règne éphé- Ce n'est pas tout-à-fait la cristallisatinn mère du directoire, elle réalise en cent (voy.), puisque les molécules ne se delieux les lubriques orgies de Rome et de posent pas suivant un ordre régulièrement Caprée,

géométrique. En général, lorsqu'un corps Et lassala.... necdum satiala, recessil. étranger vient à se trouver en contact avec Alors, il est vrai, l'incontinence trouvait une dissolution concentrée d'un sel peu un stimulant et un auxiliaire dans la fa- soluble, il en provoque la précipitatina cilité du divorce, si énergiquement et si plus ou moins rapide. Les eaux charges à propos qualifié, par Mme de Staël, de de carbonates présentent ce phénomene sacremeni de l'adultère. Aujourd'hui, si au plus haut degré, l'acide carboniques ce více n'est peut-être pas assez flétri par dégageant facilement au contact de l'air; l'opinion, il a cessé du moins de trouver , elles le présentent surtout lorsqu'elles sont dans la législation un encouragement et agitées ou qu'elles tombent d'une certaide une sauvegarde. Nous n'avons pas besoin hauteur. La formation des pierres dans de dire que, si le paganisine a quelquefois la vessie a lieu de cette façon. fait plus que de la tolérer, l'incontinence Il y a longtemps qu'on a observé cette a toujours été sévèrement condamnée par propriété incrustante des eaux miuérales le christianisme.

, et INCREDULITÉ. Ce n'est pas, en Saint-Nectaire et Saint-Allyre (Puy-degénéral, le contraire de la crédulité (vor.), Dome), à Arcueil, près Paris, aux bains de l'obstination à ne pas croire ou au moins Saint-Philippe en Toscane, on avait vu des

stalactites considérables se former, des stériles s'ils n'étaient couvés. Il faut, pour fruits, des animaux, des coquilles être le succès de l'incubation, le concours de bientot revêtus d'une enveloppe pier- | plusieurs circonstances, et notainment reuse, et les tuyaux de conduite se dou- une température de 38° centigrades enbler rapidement d'une couche solide qui viron. La mère, en s'accroupissant sur les en obstruait le calibre. L'industrie et l'art aufs qu'elle a pondus , suffit à la prolui-même s'emparèrent bientôt de ce fait duire. L'air joue aussi un rôle important pour obtenir, par un moulage naturel, des dans les phénomènes de l'incubation : il medailles, des vases, des statues, etc., en est prouvé, en effet, que le petit oiseau resplaçant sous un filet d'eau des moules pire l'air tamisé en quelque sorte à travers creur. Une application plus récente et plus les pores de sa coquille. On conçoit néancurieuse consiste à précipiter les métaux moins qu'il n'est pas de la même nécessité des dissolutions salines au moyen de la dans les premières heures de cet acte. pile, pour faire des ouvrages analogues L'incubation parait exiger un temps sans avoir recours au procédé dispen- d'autant plus long que l'oiseau doit paitre dieux et difficile de la fusion. Les pre- plus développé : ainsi, dans les espèces miers résultats électrotypiques présentés, qui marchent en sortant de la coquille, cette année, à l'Académie des Sciences elle est de 20 jours au moins, taudis ( Institut de France) permettent d'en es- qu'elle n'est que de 12 à 15 jours dans la pérer de plus importants.

plupart des petites espèces. Le mâle ne parLe nom d'incrustation s'applique aussi tage ce soin que pendant un petit nomà certains ouvrages d'ébénisterie, d'orfé- pre d'heures, et dans les espèces seulevrerie, etc., qui consistent à remplir de di- ment où il n'a qu'une semelle. On voit verses matières des cavités pratiquées à d'abord le germe parsemé de linéaments la surface des objets, afin d'y faire des rouges : : ce sont les vaisseaux sanguins qui dessins et des figures propres à en aug- se rendent vers le cœur, dont on aperçoit menter l'agrément et le prix. Sur les bientôt les mouvements; on commence meubles auxquels l'ébéniste Boule (voy.) peu après à distinguer les différentes para laissé son nom, l'ivoire, l'écaille, le ties du corps, mais encore dans un état cuivre, les bois de diverses couleurs, sont de semi-fluidité. Le blanc de l'æuf ou incrustés en arabesques capricieuses et albumine diminue à mesure que le fæhardies que la mode a repris de nos jours tus acquiert plus de développement. Le sous sa protection. Ce genre de travail se jaune n'est absorbé que peu d'instants rapporte à la marqueterie ou à la tablet-avant la naissance du petit oiseau, dans terie, de même que les incrustations sur les intestins duquel on le retrouve. A métaux sont ou des émaux ou de la da- l'heure marquée par la nature, il brise de masquinerie. De leur côté, les mosaiques la pointe tranchante de son bec l'envesont formées d'incrustations de pierres. loppe qui le retenait captif. - On a mis à Poy. tous ces mots.

F. R. essai différents procédés pour faire écloINCUBATION, du latia in-cubare, re des æufs de poule à l'aide d'une cha

être couché dessus. C'est l'acte par le- leur artificielle. Quoiqu'on en ait obtenu - quel les oiseaux, au moyen de la chaleur quelques succès, il ne parait pas qu'on

du corps, couvent (même mot de cubare) soit parvenu encore à se procurer ainsi leurs cufs, c'est-à-dire les entretiennent des poulets, à un prix moindre que celui dans une température qui permet au ger- de ces mêmes animaux élevés par leur me qu'ils renserment de se développer, mère.

C. S-TE. de s'animer et de former un embryon. INCUBES et SUCCUBES.On croyait

La couvée, c'est la quantité d'aufs que autrefois, et l'on a cru longtemps, que le peut faire éclore une femelle. Celle quan- diable pouvait avoir commerce avec l'estité varie, selon les espèces, depuis un pèce humaine, « Incubes, dit Ambroise jusqu'a vingt, et même au-delà. Il ne sera Paré, au livre Des monstres et prodiges, question ici que des couvées d'oiseaux, ce sont démons qui se transforment qu'on a le mieux étudiées.

en guise d'hommes, et ont copulation Les cufs, après la ponte, resteraient avec les femmes sorcières; succubes, ce

« ÖncekiDevam »