Pétersbourg et Moscou: souvenirs du couronnement d'un tsar

Ön Kapak
E. Dentu, Libraire, 1858 - 386 sayfa
 

Kullanıcılar ne diyor? - Eleştiri yazın

Her zamanki yerlerde hiçbir eleştiri bulamadık.

Diğer baskılar - Tümünü görüntüle

Sık kullanılan terimler ve kelime öbekleri

Popüler pasajlar

Sayfa 90 - Récompenses du ciel Mon grand bonheur est d'être indépendant des trois individus qui régissent l'Europe. Comme je suis assez riche, le dos tourné aux affaires et assez indifférent à la musique, je n'ai par conséquent rien à démêler avec Rothschild, Metternich et Rossini.
Sayfa 91 - Petites-Maisons, extrait des venins les plus sub» tils et des aromates les plus suaves, représentant du » Diable auprès de l'espèce humaine , Furie masquée » en charité chrétienne. Public , que j'ai craint dans " ma jeunesse, respecté dans l'âge mûr, et méprisé » dans ma vieillesse, c'est à toi que je dédie mes » Mémoires. Gentil Public ! Enfin je suis hors de ton » atteinte; car je suis mort, et par conséquent sourd, » aveugle et muet. Puisses-tu jouir de ces avantages » pour...
Sayfa 89 - Résolution importante. N'ayant jamais pu me rendre maître de ma physionomie, je lâchai la bride à ma langue et je contractai la mauvaise habitude de penser tout haut. Cela me procura quelques jouissances et beaucoup d'ennemis. CHAPITRE vin.
Sayfa 214 - L'AMITIÉ DES CHIENS. Aux rayons du soleil, deux chiens de bonne mine Couchés tout près de la cuisine, Reposaient amicalement Et discouraient, au lieu d'aboyer au passant. Un chien bien élevé n'est méchant qu'à la brune; De là vient le proverbe: Aboyer à la lune. Nos compagnons médisaient des humains A qui mieux mieux ; parlaient du sort des chiens, Du cuisinier et de son avarice, De certains maîtres sans pitié, Du bien, du mal, enfin de l'amitié...
Sayfa 215 - L'AUTEUR ET LE VOLEUR. Aux Enfers un célèbre auteur Arrivait avec un voleur ; La gloire du premier avait rempli le monde, Et l'on vantait partout sa science profonde. Mais il avait caché dans ses livres fameux D'un venin corrupteur le charme insidieux. Sous les dehors légers de la plaisanterie, Attaquant de sang-froid la morale et les mœurs, Son talent trop vanté prépara les malheurs Qui devaient après lui désoler la patrie. Son compagnon, le long du grand chemin, Aurait peut-être, aussi,...
Sayfa 292 - Sou cerveau , tout rempli de raison et de politique, ne trouvait point d'images pour enrichir ses pensées ; son esprit semblait succomber à la fatigue de la recherche pénible de la mesure et de la rime. Aussi elle convint que ses essais en ce genre ne seraient pas plus heureux que celui du célèbre Malebranche, qui, après de longs efforts , disait-il , ne put jamais parvenir à faire d'autres vers que ces deux-ci...
Sayfa 90 - J'avais une vénération involontaire pour le soleil, et son coucher m'attristait souvent. En couleurs, c'était le bleu, en manger le bœuf au raifort, en boisson l'eau fraîche, en spectacle la comédie et la farce, en hommes et en femmes les physionomies ouvertes et expressives. Les bossus des deux sexes avaient pour moi un charme que je n'ai jamais pu définir. CHAPITRE xi. Mes aversions. J'avais de l'éloignement pour les sots et...
Sayfa 90 - Les bossus des deux sexes avaient pour moi un charme que je n'ai jamais pu définir. CHAPITRE XI Mes aversions J'avais de l'éloignement pour les sots et pour les faquins, pour les femmes intrigantes qui jouent la vertu ; un dégoût pour l'affectation de la...
Sayfa 89 - N'ayant jamais pu me rendre maître de ma physionomie, je lâchai la bride à ma langue, et je contractai la mauvaise habitude de penser tout haut; cela me procura quelques jouissances et beaucoup d'ennemis.
Sayfa 88 - En 1765, le 12 mars, je sortis des ténèbres pour être au grand jour. On me mesura, on me pesa, on me baptisa. Je naquis sans savoir pourquoi, et mes parents remercièrent le ciel sans savoir de quoi.

Kaynakça bilgileri