Sayfadaki görseller
PDF
ePub
[merged small][ocr errors]

PRÉFACE.

Le volume que nous publions sous le titre d’Annales ecclésiastiques n'a pas d'autre but que de conduire jusqu'à la fin de l'année 1860 l'Histoire de l'Église catholique de M. l'abbé Rohrbacher. Si ce regrettable et savant écrivain avait pu revoir lui-même la troisième édition de l'ouvrage qu'il a consacré à la gloire de l'Eglise et de la Papauté, il y aurait sans doute fait entrer le récit des derniers événements : nous n'avons pas osé entreprendre une tâche si difficile, et nous n'avons prétendu que fournir les matériaux qui doivent servir à compléter ce grand ouvrage.

M. l'abbé Rohrbacher n'a mené son Histoire que jusqu'aux premiers mois de l'année 1852: c'est à partir de cette époque que nous avons donné avec le plus de développements possible les divers documents qu'on trouvera réunis ici; mais, afin de ne rien omettre de ce qui a rapport au glorieux pontificat de Pie IX, nous avons cru devoir commencer nos Annales avec ce pontificat.

Voici, en deux mots, ce que nous avons fait, pour fournir au lecteur les documents qui ne se trouvent pas dans la grande Histoire de l'abbé Rohrbacher :

Nous donnons d'abord la liste chronologique des Souverains-Pontifes depuis saint Pierre jusqu'à nos jours, en indiquant avec soin, chaque fois que cela a été possible, la date exacte de l'élection et de la mort. Nous avons ajouté à cette liste celle des antipapes, placés à leur ordre chronologique, et des dix-huit conciles æcuméniques; nous avons aussi donné les noms que portaient les Papes avant leur avénement au Souverain-Pontificat, pour ceux d'entre eux qui n'ont pas conservé leur ancien nom. On sait que l'usage de ce changement s'est introduit au dixième siècle, et qu'il est devenu ensuite comme une espèce de règle.

Nous avons ensuite donné les Annales des premières années du pontificat de Pie IX, de 1846 à 1852, nous attachant particulièrement, pour ces années, à indiquer la date des principaux événements, et à repro

Annales ecclés.

duire les documents les plus intéressants, surtout ceux qui servent à mieux faire comprendre les faits postérieurs.

Nous sommes entrés dans beaucoup plus de détails pour les années 1852 à 1860, el nous avons plus complétement reproduit tous les documents officiels qui peuvent servir à l'histoire de l'Église pendant cette période: les faits, les allocutions pontificales, les encycliques, les bulles, des mandements d'évêques, une analyse des conciles provinciaux, etc. Il nous suffira de rappeler ici la question soulevée à propos des auteurs classiques, les divers concordats, surtout celui d'Autriche, la définition du dogme de l'Immaculée-Conception, et particulièrement la grande question religieuse et politique que l'on désigne sous le nom de question romaine, pour donner une idée de l'intérêt que peuvent présenter ces simples Annales, ces tablettes chronologiques où viennent se ranger année par année, mois par mois, jour par jour, les événements les plus importants de ces dix dernières années. On trouvera réunis dans ce volume une multitude de documents qu'il est difficile de retrouver, parce qu'ils sont dispersés dans une multitude de publications différentes, et dans les immenses collections des journaux religieux.

La question romaine occupe une si grande place dans les préoccupations publiques, elle en occupera une si grande dans l'histoire de l'Église au dix-neuvième siècle, que nous devions nous attacher avec un soin tout particulier à ne rien omettre de ce qui la place dans son véritable jour. Nous osons espérer que le lecteur trouvera dans ce volume tous les éléments d'une étude approfondie de cette question, et tous les moyens de réfuter les erreurs répandues à dessein par les ennemis de l'Église et de la Papauté. Nous avons suivi avec attention les progrès de la persécution en Piémont, nous avons reproduit intégralement le remarquable rapport de M. de Rayneval sur les États pontificaux, nous avons reproduit tous les actes de Pie IX relatifs à cette question, jusques et y compris la bulle d'excommunication du mois de mars 1860, et nous avons fait connaitre par de larges extraits les sentiments de l'épiscopat catholique, et plus spécialement de l'épiscopat français. On trouvera ici un assez grand nombre de ces extraits qui n'ont pu paraître dans les journaux religieux, à cause de l'interdiction qui avait été prononcée.

Nota. Dans le cours de ce volume, on renvoie plusieurs fois à la page 40 pour une encyclique du pape Pie IX : c'est à la page 40 du tome XXIX de l'Histoire de l'Eglise de Rohrbacher que se trouve ce document.

LISTE CHRONOLOGIQUE

DES PAPES ET DES CONCILES OECUMÉNIQUES.

1 er SIÈCLE.

1. Saint Pierre, souverain pontife en 28, établit sa chaire à Antio

che en 33, à Rome en 42, meurt le 29 juin 65. 2. Saint Lin, élu en 65, meurt en 76. 3. Saint Clet ou Anaclet, élu en 76, mort en 91. 4. Saint Clément, élu en 91, mort en 100.

2° SIÈCLE.

5. Saint Évariste, élu en 100, mort le 26 octobre 109.
6. Saint Alexandre ler, élu en 109, mort le 3 mai 119.
7. Saint Sixte Ies, élu le 7 juin 119, mort en 128.
8. Saint Télesphore, élu en 128, mort le 2 janvier 139.
9. Saint Hygin, élu en 139, mort le 11 janvier 142.
10. Saint Pie ler, élu le 9 avril 142, mort le 11 juillet 157.
11. Saint Anicet, élu en 157, mort le 11 avril 168.
12. Saint Soter, élu en 168, mort en 177.
13. Saint Eleuthère, élu en 177, mort en 186.
14. Saint Victor Ier, élu en 186, mort en 200.

[ocr errors]

15. Saint Zephyrin, élu en 200, mort en 217. 16. Saint Calixte Jer, élu en 217, mort le 14 octobre 222. 17. Saint Urbain ler, élu en 222, mort le 25 mai 230. 18. Saint Pontien, élu le 22 juillet 230, mort le 28 septembre 235. 19. Saint Anthère, élu le 21 novembre 235, mort le 3 janvier 236. 20. Saint Fabien, élu le 10 janvier 236, mort le 20 janvier 230. Vacance de près d'un an et demi. 21. Saint Corneille, élu le 4 juin 251, mort le 4 septembre 252. Novatien , premier antipape en 252. 22. Saint Luce ou Lucius ler, élu le 25 septembre 252, mort le

4 mars 253. 23. Saint Etienne ler, élu en 253, mort le 2 août 257.

24. Saint Sixte II, élu le 24 août 267, mort le 6 août 238. Vacance d'un an. 25. Saint Denis, élu le 22 juillet 259, mort le 26 décembre 269. 26. Saint Félix ler, élu le 29 décembre 269, mort le 22 décem

bre 274. 27. Saint Eutychien, élu le 6 janvier 275, mort le 8 décembre 283. 28. Saint Caïus, élu le 17 décembre 283, mort le 22 avril 296. 29. Saint Marcellin, élu le 30 juin 296, mort le 24 octobre 304.

4° SIÈCLE.

Vacance du Saint-Siège pendant près de quatre ans. 30. Saint Marcel Ier, élu le 19 mai 308, mort le 16 janvier 310. 31. Saint Eusébe, élu le 20 mai 310, mort le 26 septembre 310. 32. Saint Melchiade ou Miltiade, élu le 2 juillet 311, mort le 10 jan

vier 314. 33. Saint Sylvestre 1er, élu le 31 janvier 314, mort le 31 décembre

335. En 325, premier concile accuménique, à Nicée, contre l'hérésie d'A

rius. 34. Saint Marc, élu le 18 janvier 336, mort le 7 octobre 336. 35. Saint Jules ler, élu le 6 février 337, mort le 12 avril 352. 36. Saint Libère, élu le 22 mai 352, mort le 24 septembre 366. Félix, antipape en 355, pendant l'exil de saint Libère. 37. Saint Damase Jer, élu le 1er octobre 366, mort le 11 décem

bre 384. Ursin ou Ursicin, antipape en 385. En 381, deuxième concile æcuménique, à Constantinople, contre

l'hérésie de Macédonius. 38. Saint Sirice, élu le 1er janvier 385, mort le 25 novembre 398. 39. Saint Anastase Ier, élu le 4 décembre 398, mort le 14 décembre 401.

je SIÈCLE. 40. Saint Innocent ler, élu le 27 avril 402, mort le 12 mars 417. 41. Saint Zosime, élu le 18 mars 417, mort le 26 décembre 418. 42. Saint Boniface Ier, élu le 29 décembre 418, mort le 4 septem

bre 422. Eulalius, antipape dans les premiers jours du pontificat de Boni

face. 43. Saint Célestin Jer, élu le 13 septembre 422, mort le 6 avril 432. En 431, troisième concile acuménique, à Ephèse, contre l'hérésie de

Nestorius.

« ÖncekiDevam »