Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, avec les renseignements bibliographiques et l'indication des sources à consulter, 24. cilt

Ön Kapak
Firmin Didot fréres, fils et cie, 1858
 

Kullanýcýlar ne diyor? - Eleþtiri yazýn

Her zamanki yerlerde hiçbir eleþtiri bulamadýk.

Seçilmiþ sayfalar

Diðer baskýlar - Tümünü görüntüle

Sýk kullanýlan terimler ve kelime öbekleri

Popüler pasajlar

Sayfa 111 - Je ne vous ai point ici appelés , comme faisaient mes prédécesseurs , pour vous obliger d'approuver aveuglément mes volontés ; je vous ai fait assembler pour recevoir vos conseils, pour les croire , pour les suivre ; en un mot , pour me mettre en tutelle entre...
Sayfa 111 - Mes chemises sont toutes déchirées, mes pourpoints troués au coude, ma marmite est souvent renversée, et depuis deux jours je dîne et soupe chez les uns et les autres, mes pourvoyeurs disant n'avoir plus moyen de rien fournir pour ma table, d'autant qu'il ya plus de six mois qu'ils n'ont reçu d'argent.
Sayfa 207 - An historical Account of all the Voyages round the world, performed by English navigators,
Sayfa 79 - ... et addresse leurs lances , ce mal habile Lorges ne jecta pas , selon l'ordinaire coustume . le tronsson qui demeure en la main , la lance rompue , mais le porta toujours baissé ; et en courant rencontre la teste du Roy, duquel il donna droict dedans la visière , que le coup haulsa , et luy creva ung œil ; qui contraignit Sa Majesté d'embrasser le col de son cheval , lequel ayant la bride laschée , paracheva sa carrière, au bout de laquelle le grand et premier escuyer se...
Sayfa 123 - ... un peu au-dessus du cœur, qui a fait que le roy s'est écrié : « Je suis blessé ! » Mais le scélérat, sans s'effrayer, a redoublé et l'a frappé d'un second coup dans le cœur, dont le roy est mort, sans avoir pu jeter qu'un grand soupir. Ce second a été suivi d'un troisième, tant le parricide étoit animé contre son roy, mais qui n'a porté que dans k manche du duc de Montbazon.
Sayfa 103 - Mes compagnons , si vous courez « aujourd'hui ma fortune, je cours aussi la vôtre : je veux « vaincre ou mourir avec vous. Gardez bien vos rangs, je vous « prie; si la chaleur du combat vous les fait quitter, pensez « aussitôt au ralliement, c'est le gain de la bataille; vous le « ferez entre ces trois arbres que vous voyez là-haut à ma « droite; et, si vous perdez vos enseignes, cornettes ou gui...
Sayfa 75 - Nous excommunions tous les chevaliers de cet évêché qui ne voudront point s'engager à la paix et à la justice, comme leur évêque l'exige d'eux. Qu'ils soient maudits, eux et ceux qui les aident à faire le mal ; que leurs armes soient maudites ainsi que leurs chevaux; qu'ils soient relégués avec Caïn le fratricide, avec le traître Judas, avec Dathan et Abiron qui entrèrent tout vivants dans l'enfer.
Sayfa 115 - Il dit aux capitaines qui étaient demeurés à Paris : « Partez en diligence, donnez-y ordre, » vous m'en répondrez. Quoi ! si l'on ruine mon peuple, » qui me nourrira, qui soutiendra les charges de l'État , » qui payera vos pensions, messieurs ? Vive Dieu ! s'en » prendre à mon peuple, c'est s'en prendre à moi...
Sayfa 145 - L'honneur des événements que nous prévoyons, lui écrit-il, vous sera dû , mon cher frère, car c'est vous qui avez placé le premier la pierre angulaire de cet édifice ; et sans vous je n'aurais pas cru pouvoir former de tels projets , ne sachant pas bien, avant votre voyage de Pétersbourg, dans quelles dispositions cette cour se trouvait en ma faveur.
Sayfa 97 - ... dans le mien. La peine que vous prenez vous plaît et vous nourrit ; le repos est le plus grand ennemi de votre vie.

Kaynakça bilgileri