Voyage du jeune Anacharsis en Grèce: dans le milieu du 4me siècle avant l'ère vulgaire, 1. cilt

Ön Kapak
de l'impr. du Journal général de l'Europe, 1790
 

Kullanýcýlar ne diyor? - Eleþtiri yazýn

Her zamanki yerlerde hiçbir eleþtiri bulamadýk.

Seçilmiþ sayfalar

Diðer baskýlar - Tümünü görüntüle

Sýk kullanýlan terimler ve kelime öbekleri

Popüler pasajlar

Sayfa 202 - Le roi, étonné de la tranquillité des Lacédémoniens, attendit quelques jours pour leur laisser le temps de la réflexion. Le cinquième, il écrivit à Léonidas : " Si tu veux te soumettre, je te donnerai l'empire de la Grèce.
Sayfa v - Scythe nommé Anacharsis vient en Grèce quelques années avant la naissance d'Alexandre, et que d'Athènes, son séjour ordinaire, il fait plusieurs voyages dans les provinces voisines , observant partout les mœurs et les usages des peuples , assistant à leurs fêtes , étudiant la nature de...
Sayfa 84 - ... nature, et ne pouvant plus supporter l'ardeur qui le dévore , la répandre avec profusion dans ses tableaux et dans ses expressions; mettre aux prises le ciel avec la terre, et les passions avec elles-mêmes; nous éblouir par ces traits de lumière qui n'appartiennent...
Sayfa 205 - Ses soldats ne répondirent que par un cri de joie. Il leur fait prendre un repas frugal, en ajoutant : » Nous en prendrons »bientôt un autre chez Pluton. »Toutes ses paroles laissaient une impression profonde dans les esprits. Près d'attaquer l'ennemi , il est ému sur le sort de deux Spartiates qui lui étaient unis par le sang et par l'amitié; il donne au premier une lettre, au second une commission secrète pour les magistrats de Lacédémone.
Sayfa 210 - L'ambition de la gloire , l'amour de la patrie , toutes les vertus furent portées au plus haut degré , et les âmes à une élévation jusqu'alors inconnue. C'est là le temps des grandes choses , et ce n'est pas celui qu'il faut choisir pour donner des fers à des peuples animés de si nobles seul 'niions.
Sayfa 313 - Une chaleur brûlante les dévorait intérieurement. Couverts d'ulcères et de taches livides, les yeux enflammés, la poitrine oppressée, les entrailles déchirées, exhalant une odeur fétide de leur bouche souillée d'un sang impur, on les voyait se...
Sayfa 206 - Au milieu de la nuit, les Grecs, Léonidas à leur tête, sortent du défilé, avancent à pas redoublés dans la plaine, renversent les postes avancés, et pénètrent dans la tente de...
Sayfa 203 - ... pour les rompre. Après plusieurs attaques infructueuses, la terreur s'empare des Mèdes ; ils fuient, et sont relevés par le corps des dix mille Immortels que commandait Hydarnès.
Sayfa 204 - L'inquiétude et la honte agitaient son âme orgueilleuse et pusillanime, lorsqu'un habitant de ces cantons, nommé Epialtès, vint lui découvrir le sentier fatal par lequel on pouvait tourner les Grecs. Xerxès, transporté de joie, détache aussitôt Hydarnès avec le corps des Immortels.
Sayfa 323 - ... aux conjonctures. Chez tous les peuples il s'attira les regards, et maîtrisa l'opinion publique. Les Spartiates furent étonnés de sa frugalité ; les Thraces, de son intempérance; les Béotiens, de son amour pour les exercices les plus...

Kaynakça bilgileri