Sayfadaki görseller
PDF
ePub

DE L'IMPRIMERIE DE POULET,

QUAI DES AUGUSTINS, No. 9.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][graphic]

A PARIS,
AU BUREAU DES ARCHIVES DU CHRISTIANISME,

RUE NEUVE-SAINT-MARTIN,

No. 3.

Et se trouve aussi

CHEZ POULET, IMPRIMEUR - LIBRAIRE,

QUAI DES AUGUSTINS, N°. 9.

1921,

10092

e

3

2.2.

FEB 88

FORD

[merged small][merged small][ocr errors][merged small]

Le soir de ce même jour, qui était le premier de la

semaine , les portes du lieu les disciples étaient assemblés étant fermées , parce qu'ils craignaient les juifs , Jésus vint, et il fut au milieu d'eux, et leur dit : La paix soit avec vous ! Et quand il leur eut dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples donc voyant le Seigneur , eurent une grande joie. Il leur dit encore : La paix soit avec vous ! Comme mon Père m'a envoyé, je vous envoie aussi de même. Et quand il eut dit cela, il souffla sur eux , et leur dit : Recevez le St.-Esprit ; ceux à qui vous pardonnerez les péchés, il leur seront pardonnés ; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus, etc. St.-Jean, chap. xx, 19, 31.

Mes chers et bien-aimés auditeurs ! Nous avons eu plus d'une fois occasion d'examiner quel grand bonheur c'est que d'avoir Jésus pour son

Vol. III.

I

roi , d'être participant de sa vie, de sa grâce, et de la vertu de sa résurrection. Nous avons dû croire sur des témoignages convaincans , que le souverain bien d'une âme consiste à être ainsi unie à son Sauveur , et à vivre dans la communion de ses biens. C'est en effet cela seul qui remplit le coeur de l'homme de paix, de joie et de contentement : c'est ce qui le délivre de ses liens et de tout ce qui l'empêchait d'aimer et d'adorer son Dieu en esprit et en vérité. Il semble que des âmes raisonnables et éclairées devraient tâcher de posséder un bien si capable de les rendre à jamais heureuses; cependant, il se trouve peu de personne qui parviennent à la jouissance de ce bonheur. Pourquoi cela , direz-vous ? S'il est vrai que ce bien soit offert à tous, pourquoi y en a-t-il si peu qui en soit réellement participans? La cause de ceite privation mérite assurément nos recherches les plus soigneuses. Notre texte nous en fournit les moyens. Nous y voyons des disciples craiņtifs, qui se cachent dans le temps qu'ils auraient dû chercher partout l'aimable maître dont ils pleuraient la perte. Nous en voyons un entr’autres qui ne veut point admettre les témoignages de la résurrection de Jésus , à moins qu'il n'en soit convaincu par ses propres sens. A quoi en auraient-ils tous été réduits , si Jésus n'était venu au-devant de leur faiblesse par une charité infinie ? Ces

pauvres âmes seraient demeurées constamment dans leur triste état. de misère et d'incrédulité, elles s'y seraient enfin perdues. Tout cela nous fournit matière de consi

dérer ;

Les obstacles qui s'opposent à la manifestation de Jésus-Christ dans les âmes , et comment il les surmonte.

Nous verrons,

« ÖncekiDevam »