L'influence de Giambattista Marino sur la littérature française dans la première moitié du XVIIe siècle

Ön Kapak
Hachette, 1904 - 163 sayfa
 

Kullanıcılar ne diyor? - Eleştiri yazın

Her zamanki yerlerde hiçbir eleştiri bulamadık.

Diğer baskılar - Tümünü görüntüle

Sık kullanılan terimler ve kelime öbekleri

Popüler pasajlar

Sayfa 109 - Je veux faire des vers qui ne soient pas contraints, Promener mon esprit par de petits desseins, Chercher des lieux secrets où rien ne me déplaise, Méditer à loisir, rêver tout à mon aise, Employer toute une heure à me mirer dans l'eau...
Sayfa 115 - L'AMOUR. Je le suis, ma Psyché, de toute la nature. Les rayons du soleil vous baisent trop souvent ; Vos cheveux souffrent trop les caresses du vent ; Dès qu'il les flatte, j'en murmure...
Sayfa 70 - Pour son Adone c'est une mer qui n'a ni fond ni rive et que jamais personne que Saint-Amant n'a pu courir entièrement. » Chapelain , que Voiture appelait « l'excuseur de toutes les fautes», et que Richelieu qualifiait d'« élogiste général » désavouait donc ce qu'il avait loué dans sa jeunesse.
Sayfa 54 - Lisieux d'aller se promener dans la prairie. Quand il fut assez près de ces roches pour entrevoir à travers les feuilles des arbres, il aperçut en divers endroits je ne sais quoi de brillant.
Sayfa 109 - Mon âme imaginant n'a point la patience De bien polir les vers et ranger la science. La règle me déplaît, j'écris confusément: Jamais un bon esprit ne fait rien qu'aisément.
Sayfa 39 - Lince privo di lume, Argo bendato, vecchio lattante e pargoletto antico, ignorante erudito, ignudo armato, mutolo parlator, ricco mendico. Dilettevole error, dolor bramato, ferita cruda di pietoso amico, pace guerriera, e tempestosa calma: la sente il core, e non l'intende l'alma.
Sayfa 129 - Même au lieu de donner de la rosée aux fleurs, L'aurore à ce matin n'a versé que des pleurs, Et cet arbre, touché d'un désespoir visible, A bien trouvé du sang dans son tronc insensible ; Son fruit en a changé, la lune en a blêmi, Et la terre a sué du sang qu'elle a vomi.
Sayfa 77 - ... la véhémence de son style , ni retenu l'impétuosité de son naturel, et que, parmi l'ornement et l'élégance de notre âge , il ait pu conserver la force et la majesté de l'éloquence des premiers siècles...
Sayfa 115 - Mais je me sens jaloux de tout ce qui te touche, De l'air qui, si souvent, entre et sort par ta bouche; Je crois qu'à ton sujet le soleil fait le jour Avecque des flambeaux et d'envie et d'amour.
Sayfa 96 - Je vous assure qu'il n'y eut jamais une tristesse pareille à la mienne; et, si j'osois écrire des lettres pitoyables, je dirois des choses qui vous feroient fendre le cœur.

Kaynakça bilgileri