Sayfadaki görseller
PDF
ePub
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][graphic][merged small][subsumed][merged small][merged small][merged small]
[merged small][ocr errors]
[ocr errors][merged small][merged small]

Multifariàm multisque modis olim Deus loquens patribus in prophetis, novissimè diebus istis locutus est nobis in filio.

Après avoir en diverses manières parlé jadis à nos pères par ses prophêtes, Dieu nous a très-récemment et de nos jours parlé par son fils. Ep. aux Hébreux, c. 1, v. 1.

C'étoit en ces termes si simples que l'Apôtre rappelloit aux juifs le grand événement de la révélation, que Jésus-Christ venoit de faire éclater parmi eux; et depuis 1700 ans l'univers chrétien n'avoit cessé d'en attester la vérité, lorsqu'une secte de beaux esprits entreprit, au milieu de nous, de s'inscrire en faux contre elle; de maintenir par un démenti formellement donné aux témoins eux-mêmes, qu'ils n'avoient ni vu ni entendu ce que l'Apôtre leur disoit avoir très-récemment frappé leurs yeux,

leurs oreilles ; et de persuader au monde entier que, durant soixante et dix générations consécutives, il avoit été le jouet de l'imposture et de l'erreur.

Pour justifier une inculpation si tardive à-la-fois et si nouvelle, il n'auroit pas fallu moins que des preuves les plus convaincantes. Nos sophistes nous en ont-ils-jamais communiqué de pareilles ? Ontits produit au grand jour , sur l'époque reculée de, la Révélation, quelque découverte décisive, qui eût échappé à ses antiques contemporains ? Nullement; mes Frères. Qu'ont-ils donc allégué ? Des soupçons, des hypothèses, des invraisemblances, des impossibilités supposées, des contradictions apparentes. Ils ont mis à contribution les histoires de tous les peuples contre celle des chrétiens ; remué les sciences humaines contre les vérités divines, tourné ce que l'homme a pu inventer et découvrir, contre ce que Dieu lui a révélé; enfin ils ont formé une conspiration de bel esprit, épuisé tous les traits de sarcasmes et d'invectives contre des faits !

Méthode inouïe depuis que l'on raisonne, tellement anti-logique, si je puis ainsi parler, qu'elle devoit soulever contre eux tous les hommes d'un esprit juste et éclairé. Aussi je ne sache pas qu'ils en aient attiré à leur parti ; pas même qu'ils se soient fort souciés de les y attirer; ils n'en vouloient qu'à la multitude. Ils savoient convaincu; la multitude, entraînée ; qu'il ne se rend qu'à des raisons prépondérantes ; elle, trèsvolontiers à des assertions, à de simples apparences, pourvu qu'à travers on lui fasse apperce

que le

sage veut être

voir l'image présente du plaisir et de la licence: Ils savoient que la multitude seroit à eux, dès qu'ils lui auroient présenté ses devoirs comme des préjugés, ses goûts et ses penchants comme la seule règle de conduite ; et qu'après lui avoir ôté avec la crainte d'un avenir le frein du remords, ils la pousseroient aisément à l'indépendance et à l'incrédulité totale.

Telle fut la marche que se tracèrent les premiers sophistes, que leurs disciples ont suivie, et suivent encore avec un zèle infatigable, une activité toujours croissante. Au reste, le succès n'a que trop répondu à leur attente. Ils comptent des prosélytes, ou si l'on veut des dupes, dans tous les pays,

dans tous les rangs; et à l'étonnement comme à l'effroi des gens sages et éclairés, le monde en général, et notre France surtout, se couvrent de plus en plus d'incrédules. - Nous allons les partager en deux classes : l'une de ceux qui ne veulent rien examiner sur la Révélation, l'autre de ceux qui examinent mal. Selon les premiers, l'homme est si peu de choses, il disparoît tellement par la ténuité de son être dans l'immensité de la Création, que le Tout - Puissant ne s'inquiète pas plus de lui, que nous-mêmes ne nous inquiétons des insectes imperceptibles à nos sens.

Les seconds , au lieu de considérer les preuves qui ne laissent aucun doute sur la vérité de la Ré

« ÖncekiDevam »