Études historiques: la Germanie aux VIII et IX siècles : formation de la France : établissement de la réforme à Genève : introduction à l'histoire de la succession d'Espagne

Ön Kapak
 

Kullanıcılar ne diyor? - Eleştiri yazın

Her zamanki yerlerde hiçbir eleştiri bulamadık.

Diğer baskılar - Tümünü görüntüle

Sık kullanılan terimler ve kelime öbekleri

Popüler pasajlar

Sayfa 470 - Il détestait les Autrichiens, parce qu'ils étaient depuis longtemps en Espagne. Il aimait les Français , parce qu'ils n'y étaient pas encore. Les uns avaient eu le temps de lasser par leur domination, tandis que les autres avaient été servis par leur éloignement même.
Sayfa 438 - L'ambition l'avait mis au-dessus de l'amour-propre, et il était d'avis de laisser dire pourvu qu'on le laissât faire. Aussi était-il insensible aux injures et n'évitait-il que les échecs.
Sayfa 435 - Je lui promis d'employer toute mon industrie , et toute l'autorité qu'il lui plaisoit me donner , pour ruiner le parti huguenot , rabaisser l'orgueil des grands , réduire tous ses sujets en leur devoir, et relever son nom dans les nations étrangères , au point où il devoit être.
Sayfa 452 - Neubourg et l'évèque de Munster, pour qu'ils fermassent à l'empereur la route des Pays-Bas, s'il voulait y marcher au secours de l'Espagne; avec le...
Sayfa 475 - Monsieur, le roi d'Espagne vous a fait roi. Les grands vous demandent, les peuples vous souhaitent, et moi j'y consens. Songez seulement que vous êtes prince de France ' . » Il le présenta ensuite à sa cour en disant : « Messieurs, voilà le roi d'Espagne *.
Sayfa 451 - IV, p. 150.) toujours sur le point de succomber, le débile Charles II. Mais Louis XIV, impatient d'agir et de s'étendre, ne prépara pas seulement les autres puissances à ses projets sur la succession totale de...
Sayfa 136 - Barbares la maxime fondamentale du christianisme, de ne pas faire à autrui ce que nous ne voudrions pas qu'il nous fît...
Sayfa 375 - Le cri qu'il poussa fut sans écho, l'opinion qu'il soutint sans parti, dans ce siècle rigoureux et cruel qui ne permettait pas le doute et qui punissait l'erreur réfléchie comme un crime contre Dieu. La persécution était alors la jurisprudence universelle des diverses communions chrétiennes, et, sans s'apercevoir de cet excès de contradiction, celui qui aurait été martyr dans un lieu se faisait bourreau dans un autre. Les hommes les plus modérés ou les plus doux approuvèrent le supplice...
Sayfa 477 - Il faudra conquérir non seulement des places, mais des États, des royaumes entiers, pour exécuter le traité, entreprendre une guerre longue et difficile contre la monarchie d'Espagne réunie dans toutes ses parties, soutenue par des alliés intéressés à maintenir le testament, soumise à un roi qu'elle regardera comme légitime, les premiers héritiers ayant renoncé à leurs droits ; rien n'est plus opposé...
Sayfa 338 - Je vous dis, en vérité, que tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le ciel ; et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel.

Kaynakça bilgileri