Histoire de l'Université de Valence et des autres etablissements d'instruction de cette ville depuis leur fondation jusqu'a noe jours, suivie de nombreuses pièces justificatives

Ön Kapak
E.N. Aurel, 1861 - 432 sayfa
 

Kullanýcýlar ne diyor? - Eleþtiri yazýn

Her zamanki yerlerde hiçbir eleþtiri bulamadýk.

Ýçindekiler

Diðer baskýlar - Tümünü görüntüle

Sýk kullanýlan terimler ve kelime öbekleri

Popüler pasajlar

Sayfa 185 - A ces causes, nous avons dit et déclaré, disons et déclarons par ces présentes signées de notre main, voulons et nous plaît que...
Sayfa 370 - Nulli ergo omnino hominum liceat hanc paginam nostrœ confirmationis infringere, vel ei ausu temerario contraire. Si quis autem hoc attentare prœsumpserit indignationem omnipotentis Dei et beatorum Petri et Pauli apostolorum ejus se noverit incursurum.
Sayfa 4 - ... elle alluma un foyer de développement intellectuel ; elle, servit d'instrument à la fermentation et à la propagation des idées. Les monastères du midi de la Gaule sont les écoles philosophiques du christianisme : c'est là qu'on médite, qu'on discute, qu'on enseigne; c'est de là que partent les idées nouvelles, les hardiesses de l'esprit, les hérésies. Ce fut dans les abbayes de...
Sayfa 369 - Doctoratus honorem conferal, et etiam largiatur. llli vero, qui in eodem studio dictae Civitatis examinati, et approbati fuerint, ac docendi licentiam, et honorem hujusmodi obtinuerint, ut est dictum, ex tune absque examine, et approbatione alia...
Sayfa 69 - ... Il ajoute aussitôt une remarque dont on comprendra toute l'acrimonie lorsqu'on saura qu'un autre jurisconsulte , Pierre Loriol , dont nous parlerons bientôt , et dont on suspectait aussi les opinions religieuses, était professeur à Valence. Gribald et Loriol, dit Languet , réunis à Valence , y feront un beau couple , surtout si l'on considère qu'ils auront dans leur voisinage , à Grenoble , Govéa , qui est encore plus scélérat que chacun d'eux. Ei (Cujacio) Va.lentiœ succedet Gribaldus....
Sayfa 14 - Guigardus l'objet de ses travaux, son gouvernement et ses privilèges. Elle se composera de quatre facultés : celle de théologie, celle de droit civil et canonique, celle de médecine et celle de philosophie et des arts libéraux. Elle aura un chancelier, un recteur, des régents, des agrégés, des bedeaux, etc., et elle jouira des mêmes franchises que celles d'Orléans, de Montpellier et de Toulouse (i).
Sayfa 13 - Dans ces lettres, dit M. Nadal, le dauphin semble faire avec plaisir le dénombrement des avantages que Valence offrait à la jeunesse studieuse. Il loue, en particulier, son admirable situation, la beauté de son climat, la salubrité de l'air qu'on y respire, la fertilité des campagnes qui l'environnent, la facilité de ses communications avec les autres villes du Dauphiné et avec les provinces limitrophes. Il expose ensuite, en détail, l'organisation intérieure de l'université, princepset...
Sayfa 52 - ... de grandes choses. Car quelques esprits pétulans, qui ne se contentoyent d'un estât médiocre et paisible, vouloyent se manifester en public; autres non. Voylà le commencement de leur division, et la source dont grand mal survint puis après. Avec ceux de la ville et les escholiers qui alloyent aux prédications, s'adjoignirent plusieurs jeunes gentilshommes, les uns curieux de nouveautés et peu instruicts, les autres meus d'un zèle qui toutesfois avoit besoing de discrétion. Car n'ayant...
Sayfa 405 - Les communes qui possédaient des établissements d'instruction, connus sous le nom de collèges, et dans lesquelles il ne sera pas placé d'école centrale, pourront conserver les locaux qui étaient affectés auxdits collèges, pour y organiser, à leurs frais, des écoles centrales supplémentaires.
Sayfa 52 - ... et ancienne race, leur estant envoyé de renfort, il fut lors question d'entreprendre de grandes choses. Car quelques esprits pétulans, qui ne se contentoyent d'un estât médiocre et paisible, vouloyent se manifester en public; autres non. Voylà le commencement de leur division, et la source dont grand mal survint puis après. Avec ceux de la ville et les escholiers qui alloyent aux prédications, s'adjoignirent plusieurs jeunes gentilshommes, les uns curieux de nouveautés et peu instruicts,...

Kaynakça bilgileri