Sayfadaki görseller
PDF
ePub

ad verbum, non autem per Clausulas generales idem importantes mentio seu quaevis alia expressio habenda, aut alia aliqua exquisita forma ad hoc servanda esset, tenores hujusmodi, ac sic de verbo ad verbum nihil penitus omisso, et forma in illis tradita observata inserti forent, praesentibus, pro expressis habentes, illis alias in suo robore permansuris, hac vice dumtaxat specialiter et expresse derogamus, caeterisque contrariis quibuscumque. Nulli ergo liceat, hanc paginam, absolutionis, voluntatis, mandati, declarationis, restitutionis, repositionis, reintegrationis, reservationis, concessionis, assignationis, decreti et derogationis infringere, vel ei ausu temerario contraire.

Si quis autem hoc attemptare praesumpserit indignationem omnipotentis Dei ac beatorum Petri et Pauli Apostolorum ejus se noverit incursurum.

Datum Romae apud Sanctum Marcum, Anno Incarnationis Dominicae Millesimo Sexcentesimo primo, quarto Idus Septembris, Pontificatus Nostri Anno decimo.

IV.

Note de M. de Chateaubriand, Ambassadeur de France à Rome,

au Cardinal Albani, Secrétaire d'Etat du pape Pie VIII.

Rome, 14 Mai 1829. Le soussigné a l'honneur de transmettre à son Eminence Monseigneur le Cardinal Secrétaire d'Etat la Note ci-jointe, relative au droit de Juspatronat des Monarques Français sur la Chapelle de Sainte-Pé. tronille, dans la Basilique de Saint-Pierre du Vatican.

Ce Juspatronat concédé par la Bulle d'Innocent VIII, Etsi ex supernue du 18 juin 1490, reconnu et confirmé par celle de Clément VIII, Decet Romanum Pontificem, du 10 septembre 1601 (dont des copies sont ci-jointes selon leur teneur in extenso), a été, il est vrai, interrompu dans son exercice depuis les événements des dernières guerres, mais le soussigné fera remarquer que cette interruption ne lui semble affecter, en aucune manière, la permanence du droit considéré en lui-même, puisque, suivant une clause formelle de la Bulle précitée de Clément VIII, le Juspatronat de la Chapelle de Sainte-Pétronille du Vatican, réservé au Roi Henri IV et à ses successeurs, ne peut être sujet à aucune dérogation quelconque, qu'en vertu de Lettres Apostoliques données spécialement à cet effet, et du consentement exprès des Rois de France ou de leurs Ambassadeurs pro tempore près le Saint-Siège.

[graphic]

Or il est notoire que ni les lettres ni le consentement requis par la Bulle ne sont intervenus ; le droit dont il s'agit subsiste donc dans toute son intégrité.

Le soussigné ne dissimule pas son espoir de voir le gouvernement de Sa Sainteté reconnaitre des droits aussi authentiques; il s'agit d'une affaire, qui en satisfaisant la piété du Roi et renouant la chaine d'une vénérable antiquité, contribuera à resserrer les liens d'une heureuse harmonie entre la chaire de Saint Pierre et le trône de Saint Louis.

Le soussigné saisit cette occasion, pour renouveler à Son Eminence Monseigneur le Cardinal Albani les assurances de sa très haute considération.

CHATEAUBRIAND.

V.

Inscriptions lapidaires posées dans la Chapelle de Sainte-Pé

tronille, à Saint-Pierre du Vatican, à l'occasion de la fête de la Sainte, le 31 mai 1890.

[blocks in formation]

EIDEMQ . MAVSOLEVM . DEDICAVIT

VIII . ID. OCT . A . CHRIST . DCCLVII

QVOD . ESSET . MONVMENTVM . PERENNE

FIDEI . NATIONIS . NOBILISSIME

ERGA . SEDEM APOSTOLICAM . (1)

(1) Paul I. Pontife Souverain

Cédant aux

vaux - De Pépin Roi des Francs Exhumant de son sépulcre primitif Le Corps de la Vierge Pétronille · Que l'antiquité honora du titre - De fille de l'Apôtre Pierre Le déposa au Vatican Et lui dédia le Mausolée · Le Ville des Ides d'Octobre, l'an du Christ DCCLVII - Pour qu'il existât un monument éternel De la Foi de la très noble nation Envers le Siège Apostolique.

[graphic]

LEO . XIII . PONT. MAX.

FRANCOS . OPERARIOS
DVCE.B.M. LANGENIEVX . PRESB . CARD. ARCH. REM.

AD . LIMINA . APOSTOLORVM . VENIENTES

NENSE , OCTOBRI . A . MDCCCLXXXIX

PATERNO . ANIMO. EXCIPIENS

CVLTVM . AVITVM

NATIONIS . NOBILISSIMÆ
INSTAVRANDVM . DECREVIT . SANXITQ.

VT.AD. SEPVLCKVM . PETRONILLA
EX , COLLATA CULTORVM . STIPE

LVCERNA . SEMPER , VIGILET

PATRONÆ . CÆLESTIS. OPEN
PRO . SALVTE . GALLIÆ . INVOCANS . (1)

(1) Léon XIII Pontife Souverain - Accueillant avec une paternelle affection - Les ouvriers français - Venus au tombeau des Apôtres - Sous la conduite du Card. B. M. Langenieux, Archev. de Reims - Au mois d'Octobre MDCCCLXXXIX · Décréta et sanctionna la restauration - Du culte traditionnel De leur très noble nation - Afin que devant la tombe de Pétronille De par l'obole recueillie parmi ses fidèles - Une lampe toujours vigilante - Invoque les auspices de la Céleste Patronne - Pour le salut de la France.

VI.

Prise de possession de l'église de Sainte-Marie de Cellis

et de ses dépendances, le 11 janvier 1478. Acte de permuta'ion et de prise de possession des églises de Saint

Louis et Sainte-Marie de Cellis par les fondés de pouvoirs respectifs de la Congregation Française, et de l'abbaye de Farfa, passé pardevant Marin Durand, notaire public, à Rome, les 10 et 11 janvier 1478.

In Nomine Domini. Amen. Per hoc praesens publicum Instrumentum cunctis pateat evidenter et sit notum quod Anno a Nativitate ejusdem Domini Millesimo quadringentesimo septuagesimo octavo, Indictione undecima, die vero decima mensis Januarii, Pontificatus SSıni in Christo Patris et Donini No. stri Domini Sixti divina Providentia Papae quarti, anno septimo.

In mei Notarii publici testiumque infrascriptorum ad haec vocatorum specialiter et rogatorum praesentia, et personaliter constitutis, Rmo in Christo Patre et Domino Domino Eustachio (1) Dei et Apostolicae sedis gratia Archiepiscopo Arelatensi, nec non Venerabilibus et egregiis viris Dominis Jacobo Bignet Cancellario Carnolensi, ac Litterarum Apostolicarum de Majori Parco Abbreviatore, Guillelmo Pele Preposito S. Martini Turonensis, et earumdem Litterarum scriptore, et Hugone Jacobi Decano Sancti Petri de Maceriis Remensis Dioecesis Ecclesiarum, ac Litterarum Audientiae Contradictarum Domini Nostri Papae pro Natione Franciae Romanam Curiam sequentibus, ad infrascripta legitime et debite vocatis et congregatis, ex una; ac Domino Francisco de Castello Litterarum Audientiae hujusmodi et Reverendo Patre Domino Cosmo de Ursinis Abbate Mo

(1) Eustache de Lévis, Archevêque d'Arles, mort en 1489, et enterré à Sainte-Marie-Majeure, à Rome.

« ÖncekiDevam »