Sayfadaki görseller
PDF
ePub

1.er, p. 7.

Vi. Temps de l'administration et règles des

actes de Baptême. Règl. et ord. de Quoique le Baptême puisse et doive s'admiMgr. Camille de Neuville, tit. 1.er, règl

. nistrer en tout temps, même lorsque l'église

est interdite, nous exhortons cependant MM. les Rituel du diocèse. Curés à ne pas le donner avant le jour ni après Des registres, p. 55.

le soleil couché, ni pendant la Messe paroissiale et les autres offices des dimanches et des fêtes , à moins qu'il n'y ait nécessité (1).

Nous enjoignons aux Pasteurs des ames de tenir en ordre les mémoriaux de catholicité, et d'en envoyer tous les ans les doubles au secrétariat de l'Archevêché; et, quant aux règles marquées dans le Rituel pour la forme et la

teneur des actes de baptême, mariage et sé1

pulture, ils ne sauroient s'y conformer trop exactement (2).

(1) « « Parochus nec antè ortum neque post occasum solis ministrabit baptismi sacramentum, nisi (itidem ) necessitate urgente. » Acta Eccl. Mediol. Instruct. Bapt.

(2) Parochus librum habeat, diligenterque custodiat, in quo baptizati parentum et compatrum nomen, cognomen, diemque nativitatis ac baptismi, et an ex legitimis nuptiis procreatus sit, describat; et quotannis singulorum annorum scriptæ ejus rationis exemplum det Episcopo, qui id fideliter asservandum curabit. Ibid. lib. II. De his quæ pertinent ad sacr. Baptismi.

J.er, p. 7.

VII. État des Fonts-Baptismaux. Les fonts baptismaux doivent être tenus avec Ibid. Des fonts bap la plus grande propreté, garnis d'un couvercle tismaux, p. 51. et fermés à clef, afin que personne ne puisse y Mgr. Camille de Neu

Règl. et ordon. de toucher, ni prendre de l'eau baptismale pour la ville, tit. 1.er, règl. faire servir à des usages profanes (1). Ils seront

Rituel du diocèse. placés, autant que faire se pourra , du côté de Des fonts baptismaux,

p. 51, édit. in-4.0 l'Evangile (2), et les saintes eaux seront renouvelées tous les ans selon l'usage du diocèse.

(1) «Tabellam habeat intrinsecùs fons baptismalis, quæ dimidia tantùm aperiatur , fontisque ostium expressė claudens, aquam à pulvere et aliis sordibus cautiùs tueatur. » Acta Eccl. Mediol. tit. de Bapt, vasis, etc.

(2) «In Ecclesiæ ingressu collocatus sit fons baptismalis, isque à sinistra ingredientium parte. » Ibid.

« Operimenti valvæ.... clave, serâ pessuloque firmissimè claudantur. » I bid. n.° 40.

CHAPITRE III.

DE LA CONFIRMATION.

[ocr errors]

Slat. card. à Tur- La Confirmation est la perfection et le comnone, p. 15.

plément du Baptême; c'est le signe du soldat
S at de Mgr. de
St-George, chap. 3, de J. C., le secours et la défense contre les
p. 29.

ennemis de notre salut, le Sacrement de la
plénitude de la grâce. C'est par l'imposition
des mains de l'Evêque et l'onction du saint-
chrême faite sur le front en forme de croix, que
le chrétien reçoit les dons du Saint-Esprit (1).
Comme nous avons pour adversaires le monde,
le démon et notre propre chair, nous avons
besoin de force et d'armes pour résister à leurs
attaques et pour soutenir notre foi. Comment,
sans ce divin secours, se flatter de remporter
la victoire, au milieu des combats continuels
que nous livrent la vanité, l'ambition, le désir
des richesses et la mollesse des plaisirs ?

C'est pour communiquer cette force au chré-
tien que l'Evêque, en le confirmant, lui fait
plusieurs signes de croix, afin que ce Sacrement
lui donne la grâce de dire avec S. Paul: A Dieu
ne plaise que je me glorifie d'autre chose, si
ce n'est de la croix de N.S.J.C.(Gal. vi. 14.)

(1) « In sacramento Confirmationis , juxta Domini promissionem, Spiritum sanctum quo in baptismate ad peccati emundationem signati sumus, cum novo gratiæ munere accipimus , videlicet ut virtute ejus contrà sa

[ocr errors]

tanæ tentationes muniamur; ut gratiâ ejus ad melius capessenda fidei mysteria illuminemur, ad confessionem Christi fiduciam et contrà vitia robur accipiamus. » Conc. Mogunt. anno 1549, canon. 17.

I. Ordre aur Curés d'instruire les fidèles sur

le Sacrement de Confirmation.

Nous enjoignons à tous les Curés de ce dio- Rituel du diocèse. cèse d'instruire soigneusement les Fidèles de firmation , p. 70 et 72.

Du sacrement de Conl'utilité du sacrement de Confirmation, et de l'obligation de le recevoir pour être fortifiés dans la foi (1). Ils les avertiront que ceux qui, par négligence, ne le reçoivent pas , commettent un grand péché et s'exposent à succomber aux tentations des ennemis de notre salut (2). Car en se privant de cette faveur céleste, ils perdent en même temps les grâces que J. C. a attachées à ce Sacrement pour vaincre nos adversaires, et pour confesser hautement son nom dans les temps de persécutions,

(1) «Monemus omnes parochos, vicarios et concionatores, ut, initio Quadragesimæ et quoties occasio se obtulerit, de ejus virtute (nempè sacramenti Confirmationis) doceant populum. » Conc. de Rouen, an. 1581. tit. de sacr. Confirm.

(2) « Quanquam necessarium non est, à nemine tamen prætermitti debet : sed potiùs maximè cavendum est, ne, in re sanctitatis plenâ, per quam nobis divina munera tam largé impartiuntur , aliqua negligentia committatur, » Cath. Rom. part. II. de Confirm., n.° 14.

Rituel du diocèse. Ibid.

II. Préparation des fidèles au Sacrement de

Confirmation. Ces instructions générales auront lieu sans préjudice des explications particulières qui précéderont de quelque temps nos visites. Les Pasteurs feront alors des catéchismes sur cette matière, où ils appelleront ceux qui n'ont pas été confirmés. Ils ne manqueront pas de leur donner l'avis de faire toute la diligence possible pour se trouver à la première imposition des mains. Par ce moyen, lorsque nous arriverons dans les paroisses, nous aurons sujet d'espérer de trouver les Fidèles dignement disposés à recevoir ce Sacrement (1).

(1) « Episcopi tempus illud quo sunt administraturi Confirmationem parochis antè denuntient, ut confirmandi sese ad sanctum illud sacramentum parent. » Conc. de Bordeau.c, an. 1583. tit. de Confirmation.

III. Précautions pour empêcher la réitération

du Sacrement.

. Comme le sacrement de Confirmation imprime caractère et que, par cette raison, il ne peut être réitéré sans péché, les Curés ne manqueront pas d'en avertir leurs paroissiens. Afin que personne ne le recoive deux fois, nous ordonnons aux Curés de s'informer diligemment dans leurs paroisses de ceux qui ont été confirmés , et d'avoir un registre dans lequel ils écriront les noms des confirmés avant nos visites, et

Rituel du diocèse, Ibid., dernier alinéa.

3

« ÖncekiDevam »