Sayfadaki görseller
PDF
ePub
[graphic]
[ocr errors]

instrument manié par l'homme. Que sont-elles donc ?

» Ce sont de simples impressions géologiques. Tous les géologues savent qu'il existe dans plusieurs terrains, mais surtout dans le miocène, des cailloux qui sont profondément impressionnés. La cause de ce phénomène n'est pas encore bien connue, mais le fait a été maintes et maintes fois parfaitement constaté. Eh bien, il y a la plus grande ressemblance entre l'impression de certains cailloux et les entailles de la mâchoire de Billy. Du reste, en examinant avec soin le plus long de ces os, on remarque à l'extrémité une petite impression produite par écrasement. Il n'y a pas eu enlèvement de matière, mais simplement impression. Cette impression qui a le même aspect que les autres leur est contemporaine et sert à les expliquer (1).

L'opinion de M. de Mortillet relative aux entailles de Billy, a aujourd'hui complètement prévalu. M. de Quatrefages ne faisait que la reproduire, lorsqu'il écrivait en 1871 : «M. Laussedat avait regardé comme des incisions faites par un instrument tranchant les entailles profondes que présentaient les fragments d'une mâchoire de rhinocéros miocène. Un examen plus attentif fit reconnaître le peu de fondement de cette interprétation. Les prétendues incisions se trouvaient n'être que des impressions géologiques telles qu'on en rencontre même sur des cailloux de la plus grande dureté (2).

Les trois faits que nous venons de rapporter, silex de Thenay, ossements entaillés de Pouancé et de Billy, sont les plus fréquemment invoqués à l'appui de la théorie de l'homme miocène. L'on a vu qu'aucun des trois ne peut servir de base solide à cette théorie. Il est quelques autres découvertes, cependant, qui ont trait au même objet : nous en dirons un mot afin de ne laisser de côté aucun des arguments que les partisans de la haute antiquité de

))

(1) Matériaux pour l'hist de l'homme, t. iv, p. 144. (2) Journal des savants, 1871.

[graphic]
[ocr errors]

sertions précédentes. Nous ne saurions mieux faire, du reste, pour montrer combien ces assertions sont dépourvues de tout fondement, que de reproduire en entier les réflexions dont M. Albert Gaudry fit suivre la lecture de cette lettre à la Société géologique :

« Je suis heureux d'apprendre, dit le célèbre paléontologiste, que notre savant confrère, M. le baron de Ducker, visite le Laurium; car, se trouvant à proximité de Pikermi, il pourra compléter et rectifier mes observations. Toutefois il m'est difficile d'être d'accord avec lui en ce qui concerne les indices de l'action de l'homme sur les os de Pikermi. Après avoir lu sa lettre j'ai soumis à un nouvel examen les pièces de ma collection. Les mâchoires d’hipparions sont parfois brisées au-dessus des alvéoles des dents, ainsi que le remarque M. de Ducker; mais ces cassures ne semblent

pas avoir été faites par l'homme; elles ont lieu le long du canal dentaire, dans la partie où les mâchoires, ayant moins de résistance, ont dû se rompre plus facilement. On voit des enfoncements sur un grand nombre d'os; je ne crois pas qu'ils aient été produits intentionnellement; quelques-uns ont été le résultat de la pression des os qui étaient très enchevêtrés les uns dans les autres; la plupart proviennent des coups de pioche de mes ouvriers. M. Lartet qui était exercé à reconnaître sur les os fossiles des traces de l'action de l'homme a examiné les échantillons de Pikermi sans rien découvrir qui décelât des vestiges humains. Les gisements de Baltavar en Hongrie, de Concud en Espagne, sont à peu près du même âge que Pikermi; je ne crois pas qu'on y ait rencontré des indices de travail. Legisement du mont Léberon, auprès de Cucuron, est également contemporain de Pikermi. Je viens d'y faire des fouilles; j'en ai rapporté environ 1200 os sur lesquels je n'observe aucune trace humaine. Ainsi jusqu'à présent, je ne connais pas de preuve matérielle établissant que l'homme a vécu à la fin de l'époque miocène, c'est-à-dire dans le temps où les eaux des mers faluniennes s'étaient en grande partie écoulées vers

[graphic]
« ÖncekiDevam »