Sermons et discours inédits, 4. cilt

Ön Kapak
 

Kullanıcılar ne diyor? - Eleştiri yazın

Her zamanki yerlerde hiçbir eleştiri bulamadık.

Seçilmiş sayfalar

Diğer baskılar - Tümünü görüntüle

Sık kullanılan terimler ve kelime öbekleri

Popüler pasajlar

Sayfa 121 - Cessez d'être leurs mères , pour devenir à présent leurs juges, leur vie et leur mort sont entre vos mains; je m'en vais prendre les voix et les suffrages : il est temps de prononcer leur arrêt, et de savoir si vous ne voulez plus avoir de miséricorde pour eux. Ils vivront, si vous continuez d'en prendre un charitable soin; et au contraire, ils mourront et périront infailliblement, si vous les abandonnez : l'expérience ne vous permet pas d'en douter.
Sayfa 118 - Peut-être n'est-il rien de plus grand sur la terre que le sacrifice que fait un sexe délicat de la beauté et de la jeunesse, souvent de la haute naissance, pour soulager dans les hôpitaux ce ramas de toutes les misères humaines dont la vue est si humiliante pour l'orgueil humain, et si révoltante pour notre délicatesse.
Sayfa 96 - ... de reconnoissance que vous doit l'humanité. Il vous est bien permis d'être humbles et modestes, autant qu'utiles et généreuses ; nous l'est-il à nous d'être ingrats ? nous l'est-il d'oublier l'immolation perpétuelle de votre liberté, de votre repos, de votre vie même, et de ravir ainsi à la piété sa plus touchante instruction, comme à Vincent de Paul sa plus belle couronne (2o)?
Sayfa 98 - Nous ne dirons point ici que Vincent ait porté les chaînes d'un forçat qu'il voulait rendre à sa famille. Pourquoi des faits douteux dans un discours où l'orateur succombe sous le poids des merveilles authentiques, et où pour être éloquent il n'a besoin que d'être vrai?
Sayfa 199 - Je serois bien fâché que vous vous adressassiez pour leur exécution à un autre qu'à moi. Sur qui pourriez-vous compter avec plus d'assurance? ma seule consolation, après l'horrible malheur dont je n'ose seulement me retracer l'idée, est de contribuer s'il est possible à la vôtre et d'adoucir autant qu'il dépendra de moi la douleur que je ressens comme vous-même.
Sayfa 95 - ... sublimes pour lesquelles faire de si grands biens n'est qu'un devoir commun et ordinaire dont personne ne parle. Tout pour Dieu, tout pour la vertu; rien pour l'amour-propre , pour l'intérêt, pour la fortune , peut-être même pour la considération. Filles respectables , ô mes Sœurs ! mes vénérables Sœurs ! car le sacerdoce vous adopte, vous êtes nos...
Sayfa 75 - ... abîmes ; les fixer malgré leur inconstance, les adoucir malgré leur barbarie, leur créer à la fois un cœur, une ame, une morale , un culte , une patrie ; et tous ces étonnans efforts de magnanimité et de constance sans aucun retour d'intérêt , et sans autre aiguillon que la soif du bonheur des hommes...! certes, Chrétiens, quelque chose de divin est ici. Comment la terre entière ne s'est-elle pas prosternée devant ces hommes ou ces dieux? Que de brillans aventuriers , avec la double...
Sayfa 177 - ... l'union entre tous les membres de l'Etat ^alléger autant qu'il est possible le joug de l'autorité , tourner au profit des peuples les trésors dont il est dépositaire , s'occuper tout entier de ce qui peut faire leur bonheur , leur sacrifier son temps , son plaisir , sa vie et sa gloire même ? Voilà les traits de ressemblance que l'autorité des rois...
Sayfa 119 - ... impossible; et, dans la supposition même que le saint prêtre eût voulu porter à ce point une humanité exagérée, il n'en auroit pas été le maître , tout aumônier général des galères qu'il étoit. Aussi la Congrégation des rites n'en a point fait usage pour sa béatification, et l'orateur auroit bien pu s'en dispenser dans son panégyrique. Nous n'ignorons pas que, dans plusieurs vies de saint Vincent de Paul, ce fait est présenté, sinon comme avéré, du moins comme...
Sayfa 149 - L'héritier de Louis XIV fut l'idole de sa nation ; celui de Louis XV en fut le modèle. L'un fit les délices de la cour; l'autre en fut la censure. Celui-ci rencontra plus d'obstacles dans son siècle , celui-là en trouva plus dans son caractère : le Duc de Bourgogne dut plus à son éducation , le Dauphin, plus à la nature. Peut-être que le premier n'eût rien été sans l'auteur vertueux du Télémaque y nous pouvons dire, sans llatter le second, qu'il se créa lui-même (i).

Kaynakça bilgileri