Bulletin universel des sciences et de l'industrie: Bulletin des sciences médicales. 3. section, 2. cilt

Ön Kapak
Bureau du Bulletin, 1824
 

Kullanýcýlar ne diyor? - Eleþtiri yazýn

Her zamanki yerlerde hiçbir eleþtiri bulamadýk.

Diðer baskýlar - Tümünü görüntüle

Sýk kullanýlan terimler ve kelime öbekleri

Popüler pasajlar

Sayfa 66 - Et enfin , cette maladie formidable s'étend de proche en proche par les communications , remontant les fleuves et pénétrant dans les provinces les plus reculées au moyen de la navigation intérieure; suivant les armées dans leurs marches, les Indiens dans leurs pèlerinages , les...
Sayfa 212 - ... qui concourent à la respiration. Quant à la circulation , M. Flourens assure avoir constaté sur plusieurs animaux qu'elle survit à la destruction de tout l'encéphale et de toute la moelle épinière. Lorsque la respiration a cessé par la destruction des troncs nerveux, le sang passe noir: mais la circulation n'en est pas arrêtée pour cela ; et lorsqu'elle commence à s'éteindre on peut la faire revivre en insufflant les poumons. Toutefois, à mesure que l'on détruit le système nerveux,...
Sayfa 305 - Que les vibrations de la membrane se communiquent sans altération au labyrinthe par le moyen des osselets, comme les •vibrations de la table supérieure d'un instrument se communiquent à la table inférieure par le moyen de l'âme. 5".
Sayfa 200 - Les ganglions ophtalmique , sphéno-palatin , nasopalatin , sont pour les paires cérébrales ce que les ganglions du grand sympathique sont pour les paires rach'idiennes ; et si les nerfs du crâne sortent par plus d'un trou pour chaque paire, M. Bailly fait remarquer qu'il en est ainsi pour les premières paires rachidiennes des raies. De tous ces rapports , de ces tronçons de moelle enveloppés chacun d'un anneau vertébral , et fournissant chacun en rayonnant quatre ordres de racines nerveuses...
Sayfa 197 - ... que ces tubercules sont représentés par les lobes optiques dans leur entier); et le nombre et le développement de ces replis sont, le plus souvent, en rapport avec la grandeur du nerf optique , et sur-tout avec les plis que fait sa substance dans certaines espèces : ici peut-être...
Sayfa 201 - Ainsi il n'admet pas , comme ce dernier, l'existence de la glande pinéale dans tous les vertébrés. Il est fort éloigné aussi de croire , comme M. Desmoulins , que le cerveau ou le cervelet puissent manquer dans quelques-uns de ces animaux ; et il explique les apparences qui ont donné lieu à ces suppositions , soit par une confusion du ganglion olfactif avec la masse du Cerveau , soit par une diminution extrême du volume du cervelet. Il n'est pas favorable non plus à la séparation trop absolue...
Sayfa 196 - L'auteur regarde la partie moyenne du système ou l'encéphale et la moelle de l'épine, comme n'existant que dans les animaux vertébrés, et comme résultant de deux faisceaux médullaires composés chacun de deux cordons, un dorsal et un abdominal, et sécrétés par la face interne d'un tube formé par la membrane dite pie-mère ; membrane dont un repli conserve à l'intérieur les vides connus sous les noms de ventricule et de canal de la moelle. Le cerveau et le cervelet exceptés, tous les...
Sayfa 194 - La paire ordinairement la plus considérable, celle qui est immédiatement devant le cervelet , est creusée à l'intérieur d'un ventricule , où l'on voit un renflement semblable au corps cannelé de l'homme ; dans son fond sont presque toujours quatre petits tubercules, et en dessous il y en a deux plus grands, visibles à l'extérieur. En avant de cette paire principale, en est une autre, sans aucun vide intérieur, de laquelle partent les nerfs olfactifs , et quelquefois elle est double. , »Il...
Sayfa 195 - II. i3 valent alors être regardés que comme des nœuds des nerfs olfactifs; quant aux tubercules inférieurs, leur position étant semblable à celle qu'occupent dans les oiseaux deux lobes creux que l'on croyait analogues des couches optiques , il était tout simple qu'on leur donnât le même nom.
Sayfa 200 - ... tronçons de moelle enveloppés chacun d'un anneau vertébral , et fournissant chacun en rayonnant quatre ordres de racines nerveuses , il arrive à un rapprochement même entre les animaux rayonnés ou zoophytes et tous les autres. Quel que puisse être le mérite de ces idées théoriques et de ces hypothèses où l'on remarque l'influence d'une métaphysique qui a eu pendant quelque temps une certaine vogue dans l'étranger, M. Bailly a fait pour les appuyer des observations intéressantes...

Kaynakça bilgileri