Oeuvres tres-complètes de Saint Thérèse: précedées du portrait de la Saint par Th. Blanchard, du fac-simile de son écriture par Bineteau, de sa vie par Villefore, et de la bulle de sa canonisation par Grégoire XV ; suivies d'un grand nombre de lettres inédites, les méditations sur ses vertus par le Cardinal Lambruschini, de son éloge par Bossuet et par fra Louis de Léon, du discours sur le non-quiétisme de la Saint par Villefore ; des oeuvres completes de S. Pierre d'Alcantara, de S. Jean de la Croix et du Bienheureux Jean D'avila ...

Ön Kapak
S'Imprime et se vend chez J.-P. Migne, 1840
 

Kullanýcýlar ne diyor? - Eleþtiri yazýn

Her zamanki yerlerde hiçbir eleþtiri bulamadýk.

Seçilmiþ sayfalar

Diðer baskýlar - Tümünü görüntüle

Sýk kullanýlan terimler ve kelime öbekleri

Popüler pasajlar

Sayfa 547 - Ceux qui aiment Dieu véritablement aiment tout ce qui est bon, veulent tout ce qui est bon, favorisent tout ce qui est bon, louent tout ce qui est bon, se joignent toujours avec les bons. » Comment ceux qui aiment ainsi ne seraient-ils pas bons eux-mêmes, et, en général, comment aimer sans être bon? Mais si, comme on vient de le voir, il ya du bien dans l'amour, il s'y trouve aussi autre chose et d'autres principes s'y découvrent, qui, pour être moins manifestes, n'en sont pas...
Sayfa 177 - L'âme, en cet état, se trouve tellement suspendue, qu'elle pense être hors d'elle-même. La volonté aime ; la mémoire me parait comme perdue, et l'entendement n'agit point , mais il ne...
Sayfa 234 - Au commencement, je l'avoue, j'étais saisie d'une excessive frayeur en voyant ainsi mon corps élevé de terre. Car quoique l'âme l'entraîne après elle avec un indicible plaisir quand il ne résiste point, le sentiment ne se perd pas; pour moi du moins, je le conservais de telle sorte que je pouvais voir que j'étais enlevée de terre... " « ...Souvent mon corps en devenait si léger, qu'il n'avait plus de pesanteur; quelquefois c'était à un tel point, que je ne sentais presque plus mes pieds...
Sayfa 152 - J'eus durant trois mois de très-grandes douleurs au lieu dont je viens de parler, parce que les remèdes étaient plus forts que 1a délicatesse de ma complexion ne pouvait porter. Les médecins qui me virent durant les deux premiers mois me mirent presque à l'extrémité; et ce mal de cœur si extraordinaire, pour lequel on me traitait , s'augmenta avec tant de violence , qu'il me semblait quelquefois qu'on me l'arrachait avec des ongles de...
Sayfa 184 - Je le prie de tout mon cœur de me faire la grâce de m'expliquer si bien, que ce que je dirai serve à l'un de ceux qui m'ont ordonné d'écrire ceci, et à qui il a fait faire en quatre mois plus de chemin dans ce saint exercice que je n'en ai fait en dix-sept ans. Aussi...
Sayfa 137 - ... mères qui ne prennent pas soin d'empêcher leurs enfants de rien voir qui ne les puisse porter à la vertu. Car, ma mère étant telle que je l'ai dit , tant de bonnes qualités que je voyais en elle firent peu d'impression sur mon esprit, lorsque je commençai à devenir raisonnable; et ce qu'elle avait de défectueux me fit grand tort. Elle prenait plaisir à lire des romans...
Sayfa 184 - Ou en tirant de l'eau d'un puits à force de bras , ou en tirant avec une machine et une roue, comme j'ai fait quelquefois, ce qui n'est pas si pénible et fournit davantage d'eau ; ou en la tirant d'un ruisseau par des rigoles , ce qui est d'un moindre travail, et arrose néanmoins tout le jardin ; ou enfin , par une abondante et douce pluie que Dieu fait tomber du ciel , ce qui est incomparablement meilleur que tout le reste, et ne donne aucune peine au jardinier. Ces quatre manières d'arroser...
Sayfa 138 - Je commençai à prendre plaisir à m'ajuster et à désirer de paraître bien; j'avais un grand soin de mes mains et de ma coiffure ; j'aimais les parfums et toutes les autres vanités; et comme j'étais fort curieuse, je n'en manquais pas. Mon intention n'était pas mauvaise , et je n'aurais pas voulu être cause que quelqu'un offensât Dieu pour l'amour de moi. Je demeurai durant plusieurs années dans celte excessive curiosité , sans comprendre qu'il y eût du péché ; mais je vois bien maintenant...
Sayfa 256 - ... des paroles pour faire entendre quelles sont vos libéralités envers ceux qui mettent toute leur confiance en vous, et ce que perdent au contraire ceux qui, étant arrivés à un état aussi heureux que celui dont j'ai parlé , demeurent encore attachés à eux-mêmes ? Ne permettez pas , mon Sauveur, qu'un si grand malheur m'arrive après la grâce que vous m'avez faite de me vouloir honorer de votre présence , et comme prendre quelque repos dans une âme aussi indigne qu'est la mienne de...
Sayfa 636 - ... et se trouve si abîmée dans la joie de le posséder, qu'elle est incapable de comprendre les secrets qu'il expose à sa vue. Mais lorsqu'il lui plaît quelquefois de la...

Kaynakça bilgileri