Voyage du jeune Anacharsis en Grèce: vers le milieu du quartrième siècle avant l'ere vulgaire, 1. cilt

Ön Kapak
 

Kullanýcýlar ne diyor? - Eleþtiri yazýn

Her zamanki yerlerde hiçbir eleþtiri bulamadýk.

Seçilmiþ sayfalar

Diðer baskýlar - Tümünü görüntüle

Sýk kullanýlan terimler ve kelime öbekleri

Popüler pasajlar

Sayfa 82 - ... c'est d'avoir saisi de grands caractères, d'avoir différencié la puissance, la bravoure et les autres qualités de ses personnages, non par des descriptions froides et fastidieuses, mais par des coups de pinceau rapides et vigoureux, ou. par des fictions neuves et semées presque au hasard dans ses ouvrages. Je monte avec lui dans les...
Sayfa lxxv - C'en est fait, je ne sors plus d'ici. » Non, citoyen, vous n'en sortirez plus, et je fonde ma certitude sur la justice d'un peuple qui se fera toujours une loi de récompenser l'auteur d'un ouvrage où sont rappelés avec tant de séduction les beaux jours de la Grèce et ces mœurs républicaines qui produisaient tant de grands hommes et de grandes choses. Je confie à vos soins la Bibliothèque nationale ; je me flatte que vous accepterez ce dépôt honorable, et je me félicite de pouvoir vous...
Sayfa c - Les académies se multiplièrent tellement , qu'à Ferrare on en comptait dix à douze , à Bologne environ quatorze, à Sienne seize. Elles avaient pour objet les sciences, les belleslettres , les langues , l'histoire , les arts. Dans deux de ces académies, dont l'une était...
Sayfa 197 - Le dévouement de Léonidas et de ses compagnons produisit plus d'effet que la victoire la plus brillante : il apprit aux Grecs le secret de leurs forces, aux Perses celui de leur faiblesse.
Sayfa 348 - ... et Aristogiton , quand ils tuèrent le tyran , et qu'ils établirent dans Athènes l'égalité des lois. Cher Harmodius , vous n'êtes point encore mort • on dit que vous êtes dans les îles des bienheureux , où sont Achille aux pieds légers , et Diomède , ce vaillant fils de Tydée. Je porterai mon épée couverte de feuilles de myrte, comme firent Harmodius et Aristogiton, quand ils tuèrent le tyran Hipparque , dans le temps des Panathénées.
Sayfa cvii - L'étude de l'histoire et des monuments des Grecs et des Romains inspirait des idées de décence , d'ensemble et de perfection qu'on n'avait point eues jusqu'alors. Julien de Médicis, frère de Léon X, ayant été proclamé citoyen romain , cette proclamation fut accompagnée de jeux publics; et sur un vaste théâtre, construit exprès dans la place du Capitole , on représenta pendant deux jours une comédie de Plaute , dont la musique et l'appareil extraordinaire excitèrent une admiration...
Sayfa 195 - Xerxès , quantité de Perses , plusieurs Spartiates, y perdirent la vie. A la fin , les Grecs, quoique épuisés et affaiblis par leurs pertes , enlèvent leur général , repoussent quatre fois l'ennemi dans leur retraite ; et , après avoir gagné le défilé , franchissent le retranchement , et vont se placer sur la petite colline qui est auprès d'Anthéla : ils s'y défendirent encore quelques...
Sayfa 190 - Le roi, étonné de la tranquillité des Lacédémoniens , attendit quelques jours pour leur laisser le temps de la réflexion». Le cinquième, il écrivit à Léonidas : « Si tu veux te soumettre je » te donnerai l'empire de la Grèce.
Sayfa 300 - ... ses maîtres par sa docilité, et les Athéniens par la licence de sa conduite. Socrate, qui prévit de bonne heure que ce jeune homme serait le plus dangereux des citoyens d'Athènes s'il n'en devenait le plus utile, rechercha son amitié, l'obtint à force de soins, et ne la perdit jamais...
Sayfa 194 - Au milieu de la nuit, les Grecs, Léonidas à leur tête, sortent du défilé, avancent à pas redoublés dans la plaine, renversent les postes avancés, et pénètrent dans la tente de...

Kaynakça bilgileri