Histoire de la vie, des ouvrages et des doctrines de Luther, 1. cilt

Ön Kapak
 

Kullanýcýlar ne diyor? - Eleþtiri yazýn

Her zamanki yerlerde hiçbir eleþtiri bulamadýk.

Seçilmiþ sayfalar

Ýçindekiler

Diðer baskýlar - Tümünü görüntüle

Sýk kullanýlan terimler ve kelime öbekleri

Popüler pasajlar

Sayfa lxv - Et je te donnerai les clefs du royaume des Cieux et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.
Sayfa 123 - ... et principalement parmi ses ministres, ne croyaient pas que les promesses de son éternelle durée pussent subsister parmi ces abus. Au lieu que le fils de Dieu avait enseigné à respecter la chaire de Moïse, malgré les mauvaises œuvres des docteurs et des pharisiens assis dessus...
Sayfa 87 - Je vous donnerai les clefs du royaume des cieux; et tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.
Sayfa 47 - Mais le secret de cette foi si justifiante avait encore quelque chose de bien particulier : c'est qu'elle ne consistait pas à croire en général au Sauveur, à ses mystères et à ses promesses, mais à croire très-certainement, chacun dans son cœur, que tous nos péchés nous étaient remis. On était justifié, disait sans cesse Luther, dès qu'on croyait l'être avec certitude ; et la certitude qu'il exigeait n'était pas seulement...
Sayfa 61 - Est-il fatigué de sa route, il trouve sur son chemin, non plus un modeste banc de bois, mais un siège d'albâtre antique récemment déterré. Cherchet-il une sainte image, il n'aperçoit que des fantaisies païennes, des divinités olympiques, Apollon, Vénus, Mars, Jupiter, auxquelles travaillent mille mains de sculpteurs. Ce sont les dieux de Démosthènes...
Sayfa 313 - X et vous, nos seigneurs lès cardinaux romains, écoutez, je vous le dis en face: si c'est vous qui avez enfanté cette bulle , si vous l'avouez comme votre œuvre , j'use , moi , de la puissance que Dieu m'a faite dans le baptême, en m'instituant son fils et son héritier. Appuyé sur ce roc qui ne...
Sayfa 124 - Dieu et aux hommes et plongés dens la dernière extrémité du mal. Le peu qui reste de dévotion envers l'ordre sacré achèvera de se perdre. On rejettera la faute de tous ces désordres sur la cour de Rome, qu'on regardera comme la cause de tous les maux, parce qu'elle aura négligé d'y apporter le remède nécessaire.
Sayfa 300 - N'est-il pas vrai que sous ce vaste ciel il n'ya rien de plus corrompu , de plus inique, de plus pestilentiel que Rome? Vraiment, Rome surpasse en impiété le Turc lui-même ; elle, autrefois la porte du ciel , est aujourd'hui la gueule de l'enfer , que la colère de Dieu empêche de fermer ; à peine s'il nous est permis de sauver quelque âme du gouffre infernal...
Sayfa 123 - Réformation : les uns, vraiment pacifiques et vrais enfants de l'Église, en déploraient les maux sans aigreur, en proposaient avec respect la réformation, dont aussi ils toléraient humblement le délai; et, loin de la vouloir procurer par la rupture, ils regardaient au contraire la rupture comme le comble de tous les maux : au milieu des abus, ils admiraient la divine Providence qui savait, selon ses promesses, conserver la foi de...
Sayfa 124 - Je vois, disait-il, que la cognée est à la racine, l'arbre penche, et au lieu de le soutenir pendant qu'on le pourrait encore, nous le précipitons à terre.

Kaynakça bilgileri