Sayfadaki görseller
PDF
ePub

Pages. wijtrakes prxbaines. - Il n'est pas délivré aux approhos de Catave - Sa wanslation de Vincennes à Angers. – ASALA BG te lapecroe. – Delivrance de l'abbé d'Astros. – Rap

prccal istud. 1.- Il reprend ses fonctions de Grand vicaire...... 261

Si usa reiner fail éclater. – Entrée de Louis XVIII a

Pors - siste a Notre-Dame. - Chute du cardinal Maury. -
Para ta Buca farear de l'able d'Astros. - Nouvelles persécu-
aas - li ya bure obe bruchure sur les abus de cette maxime, qne
issue or is bas. - Ses Jeweles avec le chapitre. - Ses couseils
LIEN Desse des interėts religieus. - Relour de Napoléon. -
1. ma e quest devenu l'abbé d'Astros. — Celui-ci se réfugie
en lackierre. -Les predlats anti-concordataires. - L'abbé Carron.
- kuried scaire etile reutre à Paris. — Concordat de 1817. -
Ti est sjese a Pereche d'Orange: pais

de Saint-Flour: puis enfin de Beroer. - et sacre par 1" de Quélen , le 9 juillet 1820. 17. - Ses rapports avec la princesse Louise de Condé. 285

Panpur ce souvenir casacré à la princesse Louise. — Sa vie jus

qarea 1814. – Eile veat fooder au monastère de l'adoration perpé-
teise. – Difficules pour le choix d'un local. – Inspiration d'un
bastre. - Le palais du Temple. - Services rendus par l'abbé d'As-
trus par celle fondation. – Il va joindre M“ de Condé à Chelsea
pendant les cent jours. - Il devient son aumónier. — Il refuse d'être
ciu de la duchesse douairiere d'Orléans. — Intimité qui s'élablit
eatre N. d'Astros et M* Louise. — Confiance illimitée de celle-ci.
- Sou respel. - Soo filial allachement. – Ses regrets à la sépa-

rativa. – Temoignage ea faveur de M. l'abbé d'Astros. XVU. -Ses vertus sacerdotales.

311 Obstacles qui se présentent à sa ferveur. – Son esprit d'oraison.

Son esprit de foi. – Sa cbarité : - envers le prochain en général;
- envers sa famille; - envers ses confrères; - envers ses amis;
envers les åmes qui lui étaient confiées. - Son humilité. — Lettre
à N** de Condé. — Confession au son verain Pon life. - Son déta-
chement des honneurs. – Sa mortification. – Sa chasteté. — Ca-
racière de sa perfection. – Moyens qu'il employa.

C

SECONDE PARTIE.
CHAPITRE PREMIER. Situation religieuse de la France au

moment où M. d'Astros est promu à l'épiscopal. 337 Deux caractères de la réaction anti-religieuse. — Philosophisme. –

Liberalisme. – Altitude du gouvernement vis-à-vis de l'Eglise; de l'Eglise vis-à-vis du gouvernement. — Carbonarisme. — Ecclectisme. – Ses conséquences religieuses et sociales. — Absence de philosophie dans l'Apologélique. – Liberté d'enseiguement. — De la presse. - Défenseurs du catholicisme. - Indifférence. – Vides dans les rangs du sacerdoce. - La sollicitude de M" d'Astros s'élendait à loul cela.

[ocr errors]

Pages. II. – Ses premières habitudes épiscopales....

359 Arrivée de M" d'Astros à Bayonne. — Son installation et ses premié

res paroles. — Il règle sa vie. — Particularités sur son oraison.
Son travail. -- Scs récréations du soir. - Son caractére. - Ses
principes sur le faste. — Ses scrupules de pauvreté. — Ses appa-
ritions solennelles dans la cathédrale. - Ses rapports avec le dehors.

Son talent administratif. – Usage de ses revenus. — Ses visites
pastorales. — Son intimité avec M. l'abbé Thibaul, son secrétaire.

Ses appréhensions et ses espérances. III. Ses soins et ses bontés pour les prêtres.... 378

État du sacerdoce. — M" J'Astros en commence la réforme par les

jeunes clercs. - Il fonde un séminaire à Larressore; – un autre a
Saint-Pé; un autre à Oloron. - Il bâlit le séminaire diocésain.

Euvre des séminaires. — 11 appelle les MM. de Saint-Sulpice.
- Il défend de quitter le coslume ecclésiastique.

Il établit une caisse d'épargnes. Les retraites ecclésiastiques. – Les examens.

Les conférences. – Ses principes quand il était traversé dans une entreprise. - Ses rapports avec les pretres; avec les sémi. naristes. - Comme il soutenait les persécutés. — Comme il s'intéressait aux coupables. — Comme il les encourageait. — Comme il les corrigeait. - Comme il tendait les bras aux repentants. — Traits de bonne amitié. — Sa justice. — Sa fermelé. — Il reçoit la crosse

de saint François de Sales. IV. – Ses soins et sa charité pour les fidèles......... 403

Il veille spécialement aux doctrines. — Il engage la lutte contre l'Uni-
versilé. – Historique de cette question.

Vexations du mono-
pole. — Ses effets moraux. — Témoignage de Châteaubriand.
M. de Corbière et le Conseil royal succèdent à la Commission d'ins.
truction publique. - Inspection des colleges accordée aux Evêques.
- Comment s'en acquille M" d’Astros. — M* Frayssinous veut le
faire nommer à sa place. — Premiércs doléances de M" d’Astros
sur la corruption de l'instruction. – Son mandement de 1825. -
Il est consulté par le Grand-maitre. — Il fait venir les Sæurs de la
Croix dans son diocèse. - Association de la Doctrine chrélienne.
- Il fait un catéchisme. – Zėle du Prélat pour l'instruction des
ignorants. – Prudence administrative. - 11 fonde des missionnai-
res diocésajns. — Il parlage leurs travaux. Missions de Bellocq
et d'Orthez. Vérité catholique démontrée. -- Grand jubilé: - å
Bayonne; — à Oloron; - à Pau. — Mission de Tourves. — Sa po-
lilique. Ses premiers jugements sur M. de la Mennais. — Trait

de foi heroique. V. – Dernières années de Mer d'Astros à Bayonne..... 430

M" Frayssinous abdique son titre de Grand-maitre. - Son adminis

tration. — Il veut quitter le ministère des cultes. Admirable
lettre que lui écrit M" d'Astros. — Notre Prélat veut se démettre de
son évêché de Bayonne. - Ordonnance du 21 avril 1828. - Bro-
chure de M" d'Astros à celle occasion. – M" d’flermopolis quille
le ministère. – M" d’Astros proposé pour son successeur. - Rejeló

Pages. du ministère. — Nommé à l'archevêché de Besançon. - Son refus. - Ordonnances du 16 juin 1828. – Opposition de M" d'Astros. Progrès de sa sainteté. — Il donne des statuts synodaux. – Il est nommé à l'archevêché de Toulouse. - Il refuse. - Son refus n'est pas agréé. – Douleur de son départ. — Son successeur. — Témoi

gnages de Pie VIII sur M" d'Astros. VI. Me d'Astros et la révolution de 1830.......... 450

Embarras suscilés à l'Eglise par cette révolution. – Hostilité du nou

veau pouvoir. - Persécutions dans l'ordre politique; - dans l'ordre
hiérarchique; – dans l'enseignement; - dans l'exercice du culte.
- But du Gouvernement. — Trois partis à prendre en face de ces
antagonismes. — M" d'Astros ople pour le plus sage. — Il n'élait

qu'évêque et pas homme politique. — Preuves à l'appui. VII. Commencements de Møt d'Astros à Toulouse. .. 464

relourne de Paris en Provence pour attendre ses bulles. — Obser-
vations à M. de Broglie sur le serment. — Il arrive à Toulouse. -
Impression qu'il produit. — Son prédécesseur. – Son clergé.
Ses premières réformes. — Ses lutles: - pour la nomination royale
de deux Grands vicaires ;- contre l'abattement des croix;-contre
la suppression projelée de quelques évêchés ; – contre une iujonc-
Lion qui demandait l'envoi des mandements au ministère. — Son
Catéchisme des sourds-muets.—Sa protestation en faveur de M" de

Quélen. — Phase nouvelle de sa sainteté. — Caractère de sa force.
VIII. - Son intimité avec M. Berger.

483 M. Berger et la princesse de Condé. Commencements de M. Ber

ger. – Parallèle entre M" d’Astros et lui. — Il refuse l'évêché de
Bayonne. - Ses motifs. — Trait de sa générosité envers les autres
Grands vicaires. — Son dévouement pour M" d’Astros. – Récipro-
cité qu'il obtient. - Leur étroile liaison. - M. Berger projelte un
voyage en Palestine. — Sentiments de M" d'Astros à la nouvelle de
cette séparation. — Scène attendrissante. - Ils meurent à peu de

distance l'un de l'autre.
IX. - Question Ménaisienne...

497 M. de la Mennais et Napoléon. — Aperçu général sur les commence

ments du premier. – Fondation de l'Avenir. Contradictions
qu'il suscite. — M. de la Mennais, accompagné de MM. Lacordaire
et de Montalembert, part pour Rome. – M" d'Astros entreprend
une censure des principales erreurs Ménaisiennes. — Analyse du
système philosophique. — Ses conséquences logiques. – Sa con-
damnation. — Erreurs de l'Avenir. – Séparation de l'Eglise et de
l'Etat. · Liberté de conscience. — De la presse. — Agence gé-
nérale. - Droit d'insurrection. — Encyclique du 15 août 1832. —
M" d'Astros la prépare. -- M. de la Mennais la reçoit à Munich.
– Révolte intérieure qu'il éprouve. — Il suspend définitivement
l'Avenir en conservant des arrière-pensées. — Tergiversations de
sa part. — Paroles d'on Croyant. — Encycliqne de 1834. — Man-
dement de M“ d'Astros. – Douleur et scandale. – Port royal et
l'Ecole ménaisienne.

Pages. X. - Combals de Me" d’Astros pour la liberté de l'Eglise. 529

Différence entre les libertés Ménaisiennes et la liberté catholique. —

M" d'Astros défend le privilege de la publicile pour les réclama-
tions épiscopales. — Il s'oppose à la restauration des Facultés de
théologie. – Ses motiss. — Liberté d'enseignement. — Projet de
1836. – Observations secrèles de M" d'Astros. — Projet de 1841.
– Commencement de ses observations publiques. — Nouveau plan
d'altaque. Mandement contre les doctrines philosophiques. -
Divers témoignages de M. de Montalembert. – A l'exemple de
M" d'Astros, l'épiscopat allaque les célébrités universitaires. –
Représailles. — Attitude de M" d'Astros pendant les scandales de
MM. Michelet, Quinet et Eugene Sue. – Ses trois dernières remon-
trances à la royauté. – Autres libertés défendues par lui. – Ma-
Duel de M. Dupin. Protestation de notre Prélat. — Affaire des
Jésuites. Mémoire de l'Archevêque de Toulouse au Pape sur ce

sujet. - Adresse au Roi. – Remerciment du Général. XI. Son désintéressement.....

.. 553 Sa facilité à sacrifier ses espérances. — Condoléances à Louis-Phi

lippe après certains attentats régicides. — Compliment au Duc et
à la Duchesse d'Orléans. — Il songe déjå å se donner un Coadju-
teur et à se démettre de sa charge. — Il jelle les yeux sur M. l'Abbé
du Bourg. – Nouveau projet de démission. -- 11 consulte Gré-
goire XVI. – Avances de la cour. Sa réponse. - Seconde ten-
tative de la cour. - Sa réponse. — Les opinions changent à son
égard. — Son indépendance ne change pas. – Ses sentiments pour

le cardinalat.
XII. Ses fondations.

570 Euvre des bons livres. Maison des Bénédictines. - Réforme de

plusieurs communautés Le Calvaire. – Ce qu'il était sous le
cardinal de Clermont-Tonnerre. – Ce qu'en veut faire notre Prélat.
- II le place sous le patronage de dames pieuses. — Il lui donne
des statuts. — 11 envoie ses premiers missionnaires à Rome. — Ses
instructions. — Il obtient un bref laudatif. – Joies que lui causent
les premiers succès de son œuvre. — Tendresse qu'ils lui donnent
pour ses ouvriers apostoliques. - Courage que ceux-ci en retirent.

Sa vie au milieu d'eux. Spécialité de son institut. – Ses

chances d'avenir. XIII. Ses dernières années. ...

584 Étonnante diversité parmi les æuvres de M" d'Astros. — Sa polémique

contre dom Guéranger. – Sa conduite à l'égard de la papauté. —
Nomination de quelques-uns de ses prêtres à l'épiscopal. - Ferveur
angélique de sa vieillesse. -- Sa cinquantième année de sacerdoce.
– Révolution de 1848. - Foi de M" d’Astros à cette occasion. -
Son altitude. --- Ses motifs. - Ses nouvelles inquiétudes.

Ses
sentiments pour Pie IX. — L'Eglise respire. - L'Archevêque de
Toulouse songe à demander un Coadjuteur. - Mission de M. Ber-
ger à Paris ; à Amiens. — M" Mjoland nommé Coadjuteur. —
Générosité de son acceptation. – Ses précédents. - M" d'Astros
cst promu au cardinalat. - Faux bruits au sujet de son serment.

C

Pages XIV. - Ses vertus épiscopales...

... 608 Ce chapitre est on complément non une répétition. – Foi de Md'Astros. — Son espérance. - Sa charité: - envers ses intimes; - dans ses jugements; envers les prêtres. - Son humilité. — Quelques traits. — Son emploi du temps. – Sa connaissance des Ecritures. – Exemples. — Son amour pour le saint Sacrement. — Ses adorations. — Son amour pour la célébration des saints Mystères. – Traits admirables. — Sa dévotion à Marie. - Impression publique

causée par ses vertus. XV. - Ses derniers moments. ..

626 Emotion de M" d'Astros à la mort de M. Berger. — Il part pour le

Calvaire. — Etat de ses facultés. – Un de ses entretiens. - Paro-
les remarquables. - Il tombe malade dans une pauvre cellule. –
Edification qu'il donne, - en prenant des remèdes qui le révoltent,

en recevant les derniers sacrements. — Il reçoit la visite de
Mer le Coadjuteur, – de sa famille. — Dernières bénédictions. -
Il désire une seconde fois la sainte communion. – Son agonie.
Sa mort. Son corps est transféré à l'Archevêché. – Emotion

populaire. - Funérailles. — Cérémonie funèbre du 12 novembre. Oraison funèbre....

641 Pièces justificatives...

j Table....

.lxxxiij Errata....

xci

TOULOUSE, IMPRIMERJE DE JEAN-MATTHIEU DOULADOURE.

« ÖncekiDevam »