Bulletin d'histoire, de littérature et d'art religieux du Diocèse de Dijon, 2. cilt

Ön Kapak
J. Mersch., 1884
 

Kullanýcýlar ne diyor? - Eleþtiri yazýn

Her zamanki yerlerde hiçbir eleþtiri bulamadýk.

Diðer baskýlar - Tümünü görüntüle

Sýk kullanýlan terimler ve kelime öbekleri

Popüler pasajlar

Sayfa 136 - A CES CAUSES, et autres à ce nous mouvant, de l'avis de notre Conseil et de notre certaine science...
Sayfa 131 - ... car tel est notre plaisir ; et afin que ce soit chose ferme et stable à toujours, nous y avons fait mettre notre scel. Donné à Paris, en notre château des Tuileries, le 1" jour du mois de mai de l'an de grâce 1825, et de notre règne le premier.
Sayfa 136 - CHARLES, par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre, A tous ceux qui ces présentes verront, salut.
Sayfa 60 - L'abbé Fyot qui, parmi ses titres, avait celui d'« ancien aumônier » du roi, encouragé par la haute raison et la piété du prince, résolut de solliciter des lettres-patentes pour le petit-séminaire Saint-Etienne. Déjà les magistrats de la ville et l'évêque de Langres, François de...
Sayfa 107 - F aure , loannes Baptista. Dissertation sur l'honoraire des messes, où l'on traite de son origine, des illusions et autres abus, qui s'en sont suivis; ouvrage examiné et approuvé par différens docteurs. Decr.
Sayfa 40 - Grégoire le Grand, une croyance déjà bien ancienne ; dès avant l'âge où nous reportent leurs écrits, les chrétiens redoutaient pour leurs restes les attaques du démon. « C'est là, dit saint Maxime de Turin, « une crainte que nos ancêtres nous ont transmise*.
Sayfa 130 - Régent de notre tros-cher et très-amé oncle le duc de Chartres, premier prince de notre sang, de notre très-cher et très-amé cousin le duc de Bourbon, de notre très-cher et très-amé cousin le...
Sayfa 130 - Louis, par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre, à tous présents et à venir, salut.
Sayfa 160 - Dans les mémoires de la Commission des antiquités du département de la Câte-d'Or, M.
Sayfa 43 - Le Christ était avec lui dans le sépulcre ; il était là, comme le dit notre inscription, et le défunt était gardé, car suivant l'expression d'une pensée sur laquelle insiste saint Chrysostome, « Où est le Christ, le démon n'ose entrer (3). » Ainsi me paraissent pouvoir être expliqués les mots inscrits sur la pierre de Vix.

Kaynakça bilgileri