Essai sur l'histoire de la poésie française en Belgique

Ön Kapak
 

Kullanıcılar ne diyor? - Eleştiri yazın

Her zamanki yerlerde hiçbir eleştiri bulamadık.

Diğer baskılar - Tümünü görüntüle

Sık kullanılan terimler ve kelime öbekleri

Popüler pasajlar

Sayfa 108 - Flandres, me suis de nouvel réveillé et entré dedans ma forge, pour ouvrer et forger en la haute et noble matière de laquelle du temps passé je me suis...
Sayfa 50 - Cela fait, retourne en arrière, Car il ne sait autre assaut faire; Et Renard en moquant s'écrie : Que ferai-je? on m'excommunie. Manger ne pourrai plus de pain Si je n'ai appétit ou faim; Et mon pot bouillir ne pourra Tant que le feu ne sentira.
Sayfa 82 - Menestrex au bon duc Henri Fui, cil m'aleva et norri Et me fist mon mestier aprendre.
Sayfa 185 - CUS toutes flours tient on la rosé à belle, *~^ Et, en après, je croi, la violette. La flour de lys est belle, et la perselle ; La flour de glay est plaisans et parfette; Et li pluisour aiment moult l'anquelie ; Le pyonier, le muget, la soussie, Cascune flour a par li sa mérite. Mes je vous di, tant que pour ma partie : Sus toutes flours j'aimme la Margherite.
Sayfa 148 - Manille, en un mot tous les hommes doctes de la Grèce, se retirant à sauveté vers les princes de l'Europe, y apportèrent aussi quant et quant eux tous les anciens auteurs, sans lesquels on ne pouvait passer plus outre.
Sayfa 77 - Qu'il ne sache reson moustrer , Lessiez li , s'il vous plest , entrer ; Quar n'affiert pas à roi d'empire , S'uns fols se mesle de mesdire , Que por ce soit contralieus ; Ain doit estre forment joieus. Par doner et par apaier Fetes...
Sayfa 139 - Avril, l'honneur et des bois Et des mois, Avril, la douce espérance Des fruits qui, sous le coton Du bouton, Nourrissent leur jeune enfance; Avril, l'honneur des prés verts, Jaunes, pers, Qui, d'une humeur bigarrée, Émaillent de mille fleurs De couleurs Leur...
Sayfa 92 - C'est un fait digne de remarque, que le Hainaut, l'Artois, le Cambrésis et la Flandre , qui , depuis que la langue poétique a été achevée en France par Malherbe , n'ont pas produit un seul poète remarquable, soient de toutes les provinces de France...
Sayfa 20 - La roïne ne fit pas que courtoise Qui me reprist, elle et ses fiex li rois ; Encoir ne soit ma parole francoise, Si la puet-on bien entendre en françois.
Sayfa 203 - II m'est advis que je la voye Celle jadis puissant royne, Errant sans sentier et sans voye, En habit de povre meschine, Toute couverte de ruine, Noire de cops et de battures, Criant le murdre et la famine, Jettee aux mâles aventures.

Kaynakça bilgileri