Sayfadaki görseller
PDF
ePub

NUMÉROS D'ORDRE.

DÉSIGNATION DES LETTRES.

DATES.

Suite Série
de la série du
du 1er vol. 2° volume.

Numéros des pages

429

CCXLVII. CXVII B Leibniz à Antoine-Ulrich. ... 4 mai 1700. 309

CCXLIX CXVIII B Concept oder Brouillon, etc..

310

CCL CXIX B Leibniz à Bossuet..

14 may 1700. 314

CCLI CXX B Le même au même.

24 may 1700. 340

CCLII CXXI B Bossuet à Leibniz..

1er juin 1700. 369

CCLIII CXXII B Leibniz à Bossuet..

3 sept. 1700. 371

CCLIV CXXIII A Leibnizius Reinero Vlostorf.

S. D......

17 déc. 1700. 378

CCLV CXXIV B Leibniz à Bossuet..

21 juin 1701. 379

CCLVI CXXV B Bossuet à Leibniz.

12 aoust 1701. 1332
CCLVII CXXVI A Leibniz à Bossuet..

393
CCLVIII CXXVIIB Bossuet à Leibniz..

17 aoust 1701. 1396
CCLIX CXXVIII B Leibnizius ad Fabricium, theo-

logum Helmestadiensem... 27 déc. 1701. 1426
CCLX CXXIX A Leibniz à Bossuet......

5 févr. 1702. 1428
CCLXI CXXX A Observations sur l'écrit de

M. de Meaux, etc.....
CCLXII CXXXI B Leibniz für den cardinal Da-
via.

1702 450

CCLXIII CXXXII B Leibnizius ad Fabricium, theo-

logum Helmestadiensem... 6 januar. 1706. 453

CCLXIV CXXXIII A Leibnizius Molano.... 13 martii 1706. 455

CCLXV CXXXIV B Molanus Leibnizio..

13 nov. 1706. 455

CCLXVI CXXXV| BClemens XI. S. P..

2 julii 1707. 458

CCLXVII CXXXVI B Leibnizius ad Fabricium, theo-

logum Helmestadiensem.

4 sept. 1708. 460

CCLXVIII CXXXVII B Idem ad eumdem..

17 sept. 1708. 461

CCLXIX CXXXVIII B Idem ad eumdem..

22 sept. 1708. 462

CCLXX CXXXIX B Leibniz an den Herzog Anton

Ulrich....

2 avril 1709. 464

CCLXXI CXL AS. S. Clementi XI A. Ulrichus. 11 januar. 1710. 469

CCLXXII CXLI B Instrumentum conversionis S.

ducis Antonii Ulrici...... 1 april. 1710. 470

CCLXXIII CXLII B A.Ulrichus SS. Clementi PP. XI 14 april. 1710. 477

CCLXXIV CXLIII B A.Ulrichus SS. Clementi PP. XI 9 februar. 1711.479

CCLXXV CXLIV B Leibnizius ad Fabricium, theo-

logum Helmestadiensem... 15 martii 1712. 480

CCLXXVI CXLV B Idem ad eumdem...

17 martii 1712. 48

FAC SIMILE

de remarques autographes déposées par LEIBNIZ sur les marges d'un exemplaire des Reflexions de PELLISSON

از

[ocr errors]

IV. La distinction de la clef qui erre ou qui n'erre point, la clef poule clave non errante, est souvent employée par les ca- coria conforme tholiques, mais elle ne peut icy avoir aucune applica- La tion. Cette erreur de la Clef ne s'entend jamais que du paper

centrum particulier commis pour exercer le pouvoir des Clefs Concie

lors

is qu'ils au nom de l'Église. La Clef dans les mains de ce parti- yenilleur

icon culier peut errer ; mais la Clef n’erre jamais entre les manico quely mains de l'Eglise universelle dans les articles de foy parlinlich.com non contestez. La clef n’erre jamais entre les mains des penuln't Conciles generaux qui representent toute l'Eglise, lors- se fromger qu'ils prononcent sur les matières de foy. La Clef facto n'erre jamais enfin entre les mains de cette mesme ils se www.com Eglise, qui acquiesce à leurs décisions,

les ratifie et les robur rampere confirme tous les jours par un continuel et nouveau suf- lu

in unele que frage. Les Catholiques ne sçauroient pas entendre au-point'la qoysalna trement, clave non errante, sans se contredise eux

Train mesmes, puisqu'une Eglise inspirée et infaillible est leur premier principe.

poteft infallible quen a quelle ne demek Jalutairpo me anuale V.

e cate from the

ut Au fond cette promesse si magnifique, faite à toute com sitnica l'Eglise en la personne des Apostres, se reduit à rien et horny devient une illusion si on l'entend comme Monsieur de Leibniz. Quand vous jugerez bien, vous jugerez bien, et je jugeray comme vous dans le ciel; mais quand vous jugerez malways jugerez mal, et je ne jugeray pas (***) CSE comme vous entila un tre-beau privilege

, et olen grigier

) petit Juge de village, et le petit Particulier qui ne

frutiming gone puisse dire de mesme, si je juge bien, Dieu jugera

bany policies comme moy. En un mot, ou la promesse n'est rien, ou

univer.

Selle a triks que vous jugerez avec moy, que mon esprit ne vous abandonnera point, et que je suis avec vous jusqu'à la livrajaman!

qu'clle n'appro. fin du monde. Monsieur de Leibniz semble vouloir ap- une collur one porter là-dessus une distinction toute nouvelle, au trainc a la Foy. moins que je n'ay point vuë ailleurs. L'Eglise, dit-il, at hun fare. inas pourroist ètre infaillible sur la foy, c'est-à-dire, que dans Tantry Dieu ne permettroit pas qu'elle tombast sur la foy en une erreur damnable; mais il ne s'ensuivroit pas

Borreliselt qu'elle ne pust décider comme de foy ce qui ne seroit elle ait point de foy : car cette erreur, si on se trompoit làdessus dans l'Eglise, ne seroit pas damnable. Je le prie d'y faire un peu de reflexion, de se souvenir de la loy

une
( Ella longui appelle Les galiomis ne sçauroit

anoir lich icy! Un bon suge peut condanner un
l'unocent, sang Committee unl injushice
Keycauercado de moins le peut soucieuf

all
Feline rany méchancete, car les grande
il puma

namences le plument fous mais graved mémos positions de mort an inarudent, par imprudence, low legismisse pas

four telu

C'Eglise

[ocr errors]

Sasinfallible grozen forgjoning auwrite

grande

Inhoud

du Talion. (#)

[ocr errors]
« ÖncekiDevam »