Sayfadaki görseller
PDF
ePub

aufrecht erhalten wissen wollte, verdarb alles wiederum. Der · Pabst, bartnäckig in dieser kirchenrechtlichen Ketzerei und

Usurpation seiner Vorfahren, hatte in den ausgestellten Schreiben und Breven den Namen des Konzils ausgelassen; der Kaiser wollte die Abgeordneten bestimmen, noch einmal mit dem Pabste darüber zu verhandeln; aber sie tragen billige Scheu, dort vor dem heiligen Vater selbst einen so kitzlichen Punkt zu erörtern, bei welchem selbst das Konzilium von Basel einst gescheitert war, und mit dem die Hauptstärke des apostolischrömischen Despotismus zusammenstürzt.

Der erzürnte Napoleon bestrafte die Zögernden dadurch, dass er sie zwang, den Winter über in dem langweiligen Savona zu bleiben. Alle während dieser Zeit erlassenen Bullen

comme il était d'usage avant le concordat de François Iet. et de Léon X. Aussitôt que sa sainteté aura approuvé le décret sans réserve ni modification, nous nous entendrons pour la circonscription des diocèses des départemens de Rome et de Trasimène, de la Toscane, de Hambourg, de la Hollande, du grand duché de Berg et de l'Illyrie.

Nous n'entendons pas conserver plus d'un évêché par cent mille ames de population dans les départements de Rome et de Trasimene; dane le reste de la France, il y a un évêché par 500,000 ames. Vous ponvez d'ailleurs, si le pape est disposé à faire cesser les que. relles qui existent, lui faire connaître que nous sommes animés des mêmes principes qui nous ont dicté les instructions données aux évêques lors de leur dernière mission. Aussitôt que le pape aura dovné son approbation au décret, vous l'enverrez par estafette à notre ministre des cultes; et yous resterez à Savone jusqu'à nouvel ordre pour servir au pape de conseil dans les affaires ultérieures que nous aurions à traiter.

Si le pape refuse l'approbation pure et simple du décret, vous lui déclarerez que les concordats ne sont plus loix de l'Empire, et du Royaume qui rentrent dans le droit commun pour l'institution canonique des évêques, c'est-à dire, qu'il y sera pourvu par les synodes et par les métropolitains. , Nous nous reposons sur votre zèle pour la religion, pour notre service et pour le bien de 'votre pays : nous comptons que vous ne montrerez aucune faiblesse et que vous n'accepterez rien què nous n'accepterions pas et qui serait contraire à la teneur, des présentes, ce qui embarasserait les affaires au lieu de les arranger et de les simplifier.

durften daher, in Folge jener Umstände, nicht bekannt gemacht werden.

Der Winter 1811 auf 1812 verstrich ohne besonders merkwürdige Ereignisse in kirchlicher Hinsicht. Die Anstalten zum verhängnissvollen Feldzuge nach Russland nahmen alle Zeit und Aufmerksamkeit in Beschlag. Die Nachricht vom Erscheinen eines, englischen Geschwaders auf der Rhede von Savona bestimmte Napoleon, den Pabst nach Fontainebleau abführen zu lassen. Das bisherige Betragen der eingesetzten Kommission' gegen den Pabst und insbesondere auch des Präfekten von Montenotte, Grafen von Chabrol, war anständig und würdevoll gewesen, und man hatte sich gegenseitig unangenehme Aufträge und peinliche Stellungen bestmöglichst zu versüssen getrachtet.

Aber bald änderte sich Stimmung und Sprache, wie die Scene und die Spieler auf dem Weltschauplatze. Napoleon, von seinen riesenhaften Ideen in kriegerisch-politischer Hinsicht ganz erfüllt, suchte im Innern des grossen Reiches alles zuvor zu beruhigen und zu schlichten, ehe er ganz an die Aussührung derselben ging. Der Bischoff von Nantes eröffnete die Unterhandlungen, jedoch ohne Erfolg. Der Pabst hörte die Bothschaft nicht an. Da verfügte der Kaiser, welcher in der Nähe von Fontainebleau eine Jagd angestellt hatte, selbst sich dahin. Eine lebhafte Unterredung fand statt, über welche eine Reihe der abgeschmacktesten und nichtswürdigsten Einzelnheiten im Publikum verbreitet worden sind *). Nach einigen Stunden kam das neue Konkordat zu Stande, wie folgt:

Concord a t.
Voulant mettre un terine aux différens qui se sont élevés

et pourvoir aux difficultés survenues sur plusieurs affaires de l'église, sont convenus des articles suivans, comme devant servir de base à un arrangement définitif.

Art. Ier. Sa Sainteté exercera le pontificat en France et dans le royaume d'Italie, de la inême manière et avec les mêmes formes que ses prédécesseurs.

entre eux,

*) Auch Herr von Chateaubriant hat zu solchen Dingen sich hergeliehn, welche zum Glücke gegenwärtig von keinem Unbefangenen mehr geglaubt werden.

51

2. Les ambassadeurs, ministres, chargés d'affaires des puissances près le Saint Père, et les ambassadeurs, ministres ou chargés d'affaires que le pape pourrait avoir près des puissances étrangères, jouiront des immunités et priviléges dont jouissent les membres du corps diplomatique.

3. Les domaines que le Saint Père possédait, et qui ne sont pas aliénés, seront exempts de toute espèce d'impôts; ils seront administrés par ses agens ou chargés d'affaires. Ceux qui seraient aliénés seront remplacés jusqu'à la concurrence de deux millions de francs de revenu.

4. Dans les six mois qui suivront la notification d'usage de la nomination par l'empereur aux archevêchés et évêchés de l'empire et du royaume d'Italie, le pape donnera l'institution canonique, conformément aux concordats, et en vertu du présent indult, l'information préalable sera faite par le métropolitain. Les six inois expirés, sans que le pape ait accordé l'institution, le métropolitain, el à son défaut, ou s'il s'agit du métropolitain, l'évêque le plus ancien de la province procédera à l'institution de l'évêque nommé; de manière qu'un siége ne soit jamais vacant plus d'une année.

5. Le pape nommera, soit en France, soit dans le royaume d'Italie, à des évèchés qui seront ultérieurement désignés de concert.

6. Les six évéchés suburbicaires seront rétablis ; ils seront à la nomination du pape.

Les biens acluellement existans seront restitués, et il sera pris des mesures pour les biens vendus. A la mort des évèques d’Anagni et de Ricti , leurs diocèses seront réunis auxdits six évêchés, conforinément au concert qui aura lieu entre S. M. et le Saint Pere.

7. A l'égard des évêques des Etats romains, absens de leurs diocèses par les circonstances, le Saint Père pourra exercer en leur faveur son droit de donner des évèchés in par. tibus. Il leur sera fait une pension égale au revenu dont ils jouissaient, et ils pourront être replacés aux siéges vacans, soit de l'empire, soit du royaume d'Italie.

8. Sa Majesté et Sa Sainteté se concerteront en temps opportun sur la réduction à faire, s'il y a lieu, aux évêchés de

la Toscane et du pays de Gênes, ainsi que pour les évêchés à établir en Hollande et dans les départemens anséatiques:

9. La propagande, la pénitencerie, les archives, seront éta. blies dans le lieu du séjour du Saint Père.

10. Sa Majesté rend ses bonnes grâces aux cardinaux, évêques, prêtres, laïcs qui ont encouru sa disgråce par suite des événemens actuels.

11. Le Saint Père se porte aux dispositions ci-dessus par considération de l'état actuel de l'église, et dans la confiance que lui a inspirée Sa Majesté qu'elle accordera sa puissante protection aux besoins si nombreux qu'a la religion dans le temps où nous vivons.

III.
Das Konkordat vom Jahre 1817.

zen

Kaiser und Pabst reichten sich, nach geschlossenem Vertrage, den Friedenskuss; aber Napoleon war dennoch im Gan

der Betrogene; der Pabst hatte durch Napoléon's Hast für das neue Konkordat neuen Muth und neue Hoffnungen gefasst; die verhafteten Kardinäle wurden zwar augenblicklich freigegeben; aber Pius verweigerte die Annahme einer zu seiner Verfügung gestellten Summe, und die für die neuernannten Bischöffe gefoderten Bullen. Der Kaiser, in seiner Geduld ermüdet und von andern Sorgen gedrängt, fasste sich kurz und erliess ein Dekret, welches den Geist seines künftigen Systems verrieth *). Er hatte sich anheischig gemacht,

*) Le concordat signé à Fontainebleau, qui régle les affaires de l'église, et qui a été publié comme loi de l'état le 13 février 1813, est obligatoire pour nos archevêques, évêques et chapitres, qui seront tenus de s'y conformer. Aussitôt que nous aurons nommé à un évêché vacant, et que nous l'aurons fait connaître au Saint Pere dans les formés voulues par le concordat, notre ministre des cultes enverra une expédition de la nomination au métropolitain, et, s'il est question d'un métropolitain, au plus ancien évêque de la province ecclésiastique; la personne que nous aurons nommée se pourvoira par-devant

das Konkordat nicht vor Berichtigung gewisser Punkte bekannt zu machen. Dennoch beeilte er sich, solches zu thun. Inzwi. schen trafen die Kardinäle ein. Der Bruch fand statt. Der Pabst, welcher nach Avignon inzwischen seinen Sitz verlegt, war wiederum zäher geworden. Das grosse Unglück in Russland gab neuen Schwung und Muth zum Widerstande und, weckte den alten Hass. Die Feinde des Imperators wirkten von verschiedenen Punkten auf die Stimmung der Prälaten und des Klerus ein. Das Konkordat von Fontainebleau verlor init der Macht des Urhebers täglich mehr an Kraft und Bedeutung. Allenthalben erhob der Klerus siegreich die Faline. Mit den Kosaken zogen die Jesuiten wieder ein; mit den Bourbons alle Anmaassungen und Abgeschmacktheiten der Ultramontaner. Die Charte Ludwig's XVIII. gab den Franzosen einige Bürgschaften politischer Freiheit; ein neues Konkordat suchte die kirchlichen zu vernichten. Die Verräther der Nationalsache und die Feinde jeder Freiheit arbeiteten gemeinschaftlich mit den Enthusiasten des Pabstthums, die Ideen der Revolution auch in den Grundsätzen des Gallikanismus zu ersticken.

Ein gewisser Abbé Salomon, vom Pabste zum Bischoffe von Orthosia ernannt, der Kardinal Pacca, durch seine überspann. ten Grundsätze schon früher berüchtigt, und endlich der Graf von Blaccas, ein alter Intrikant der Emigration, spielten eine merkwürdige Rolle hiebei. Alles, was seit 1801 geschaffen, geschlichtet und von der Kirche anerkannt war, wurde als

le métropolitain, lequel fera les enquêtes voulues, et en adressera le résultat au Saint Pere. Si la personne nommée était dans le cas de quelque exclusion ecclésiastique, le métropolitain nous le ferait connaitre sur-le-champ; et, dans le cas où aucun motif d'exclusion ecclésiastique n'existerait, si l'institution u'a pas été donnée par le pape, dans les six mois de la notification de notre nomination, aux termes de l'art. 4 du concordat, le métropolitain, assisté des évêques de la province ecclésiastique, sera tenu de donner ladite institution.

Nos cours connaitront de toutes les affaires connues sous le nom d'appels comme d'abus, ainsi que de toutes celles qui résulteraient de la non-exécution des lois du concordat.

Notre grand juge présentera un projet de loi pour être discuté en notre conseil, qui déterminera la procédure et les peines applicables dans ces matières.

« ÖncekiDevam »