Collection des mémoires relatifs à lh̓istoire de France...

Ön Kapak
Alexandre Petitot, Claude Bernard Petitot, Louis Jean Nicolas Monmerqué
Foucault., 1826
0 Eleþtiriler
Yorumlar doðrulanmaz ancak Google, sahte içerik olup olmadýðýný kontrol eder ve tespit ettiklerini kaldýrýr
 

Kullanýcýlar ne diyor? - Eleþtiri yazýn

Her zamanki yerlerde hiçbir eleþtiri bulamadýk.

Seçilmiþ sayfalar

Diðer baskýlar - Tümünü görüntüle

Sýk kullanýlan terimler ve kelime öbekleri

Popüler pasajlar

Sayfa 436 - Si donnons en mandement à nos amés et féaux conseillers les gens tenant notre cour de parlement à Paris, que ces présentes ils aient à faire lire, publier et...
Sayfa 100 - CAR tel est notre plaisir. En témoin de quoi Nous avons fait mettre notre scel à cesdites Présentes. DONNÉ à Versailles le neuvième jour du mois d'Août, l'an de grâce mil sept cent soixante dix sept, et de notre Règne le quatrième, Signé : Louis : et plus bas.
Sayfa 90 - ... Bassigny, les rassembloit, afin de se joindre à l'archiduc pour ce dessein. Saint-Aoust prêta mille écus à la princesse , le marquis de Saint-Sauveur pareille somme , et le conseiller Bitaut deux mille livres, qu'elle distribua à l'heure même à des officiers pauvres, blessés ou malades. Le 2 , la princesse , qui avoit commencé de visiter tous ses amis et serviteurs du parlement de Bordeaux, ne put continuer, parce qu'elle eut un peu de fièvre : de sorte que messieurs les ducs de Bouillon...
Sayfa 426 - Quand je lui demandai comme quoi il l'avoit appris, il me déclara en confiance , fort franchement , qu'il le savoit de la Reine, et qu'elle le tenoit de Monsieur. A la vérité je ne la croyois pas si bien instruite , quoique je n'ignorasse pas que Sa Majesté eût fort souhaité qu'il se pût former une cabale dans la cour, et qu'elle y avoit contribué de tout son pouvoir, pour ce qu'elle n'en pouvoit que profiter, soit en ruinant M.
Sayfa 420 - Monsieur ; et me l'ayant fait reconnoître par quelque discours qu'il envoya faire au Roi son maître , dont il se repentit , il essaya de réparer cette faute ; mais jamais cela ne se fait que grossièrement. Je fus trois heures à me promener avec lui : il m'entretint toujours avec estime et respect de la personne de M. le cardinal, ce qui marquoit de la crainte.
Sayfa 435 - Rivière pour nous dire en général qu'il avoit failli et avoit besoin de notre grâce, sans spécifier particulièrement en quoi. Nous répondîmes que bien qu'il dût être las de nous offenser, et d'agir contre lui-même, agissant contre nous et contre l'Etat , nous ne voulions pas nous lasser d'user de notre clémence envers lui ; qu'en cette considération nous désirions qu'il nous donnât une entière et sincère confession de sa faute, une déclaration particulière de tous ses desseins...
Sayfa 444 - Monsieur, — j'ai cru que vous auriez pour agréable d'être informé des choses principales qui se sont passées au jugement qui a été rendu contre Messieurs le Grand et de Thou; c'est pourquoi j'ai pris la liberté de vous en donner connoissance par celle-ci. M. le chancelier commença par la déposition de M. le duc d'Orléans, laquelle il reçut en forme judiciaire à Villefranche en Beaujolois , où étoit alors Monsieur, dont lecture lui fut faite en présence de sept commissaires qui assistoient...
Sayfa 451 - ... scavoit bien qu'il avoit à faire à un juge qui n'avoit garde d'estre ingrat de ses bienfaits contre son bienfaiteur, et qu'il se souvenoit trèsbien que c'estoit par ses bontés et par son pouvoir que le Roy ne l'avoit pas dépossédé de sa charge ; que cette faveur estoit si grande qu'elle ne méritoit pas seulement un souvenir immortel, mais des reconnoissances infinies, et que ce seroit dans cette occasion qu'il les ferait paroistre.
Sayfa 434 - Sedan ; que notre très-cher frère, le duc d'Orléans, devoit marcher à leur tête ; et que ce misérable e&prit se devoit retirer avec eux, s'il voyoit ne pouvoir mieux servir ce parti , et ruiner notre cousin le cardinal de Richelieu en demeurant auprès de nous. Nous apprîmes que le roi d'Espagne devoit fournir à ce parti douze mille hommes de pied et cinq mille chevaux ; qu'il lui devoit donner quatre cent mille écus de pension, et au duc de Bouillon et au grand écuyer à chacun quarante...
Sayfa 389 - ... ses ennemis , et tous ceux qui l'ont choqué ont senti la rigueur de ses vengeances. Tout ce qu'il n'a pu faire mourir a passé sa vie dans le bannissement. Il ya eu plusieurs conspirations faites pendant son administration pour le détruire ; son maître lui-même y est entré ; et cependant , par un excès de sa bonne fortune , il a triomphé de la vie de ses ennemis , et a laissé le Roi lui-même à la veille de sa mort.

Kaynakça bilgileri