Sayfadaki görseller
PDF
ePub

Le nouveau Manuel que je publie, renferme les actes importants de l'autorité ecclésiastique aussi bien que ceux du gouvernement civil; il n'est inspiré par aucun sentiment sectaire, et il pourra être mis dans les mains des jeunes séminaristes non moins que dans celles des hommes politiques. J'ai vérifié les textes avec le plus grand soin sur les documents originaux, et j'espère les avoir reproduits dans toute leur exactitude. Au lieu de les avoir classés selon l'ordre artificiel des matières, comme l'avait fait M. Dupin, je les ai donnés dans l'ordre naturel de la chronologie. Ainsi, ils s'expliqueront mieux les uns par les autres, chacun d'eux conservant néanmoins sa valeur propre et sa signification spéciale.

En parcourant ce recueil, on sera frappé, comme je l'ai été moi-même en le composant, de l'importance que garde la législation de Napoléon Ier. Sauf en des détails accessoires, elle est encore debout tout entière. Cette législation très savante, très complète, d'une rédaction aussi admirable que celle du Code civil, ce modèle littéraire des œuvres législatives, se compose de deux parties distinctes : le Concordat et les lois et décrets organiques. Autres sont les rédacteurs de ces deux parties et autres aussi en sont les doctrines. Le principal rédacteur du Concordat, sous l'inspiration de Bonaparte, est l'abbé Bernier, prêtre éclairé, en qui une irréprochable orthodoxie s’unissait à un sens politique supérieur et à une rare souplesse d'esprit. Le principal rédacteur des lois et décrets organiques est Portalis, jurisconsulte et canoniste éminent, mais à la façon des Pithou et des Guy Coquille, et qui, n'ayant pas compris la grandeur et la nouveauté de la Révolution française, n'y avait vu qu'une bourrasque passagère, après laquelle il suffisait de réparer l'ancien édifice endommagé. Le Concordat, cuvre du prêtre, consacre les résultats de la Révolution de 89 et accepte la séparation qu'elle avait établie entre les deux pouvoirs, en laicisant le gouvernement et la législation. Les lois et décrets organiques, euvre du jurisconsulte gallican, impliquent la négation fondamentale du principe de la Révolution et rétablissent dans une large mesure l’union entre le trône et l'autel, défaite en 89.

Depuis, cette contradiction s'est poursuivie jusqu'à nos jours. Ce sont les prêtres qui, en attaquant les lois et décrets organiques et en revendiquant l'indépendance de l'Église vis-à-vis de l'État, ont été, sciemment ou non, les défenseurs du principe de 89. Ce sont les libéraux et les révolutionnaires qui, en s'acharnant, sans savoir ce qu'ils faisaient, aux lois et décrets organiques, ont été les tenants de l'ancien régime.

On n'avait pas aperçu cette contradiction qui est au fond de tous les esprits depuis un siècle. Je l'ai signalée, et, dans les commentaires personnels ajoutés aux textes, je l'ai poursuivie jusque dans ses moindres replis. Ainsi, à côté des documents qui retracent l'histoire du passé, j'ai placé les données selon lesquelles doit s'établir une législation rationnelle de l'avenir.

La Moutte, le 11 octobre 1885.

PREMIÈRE PARTIE

TEXTES

SUCCESSION CHRONOLOGIQUE

DES PAPES

PREMIER SIÈCLE

33. S. PIERRE ouvre l'Église de Jérusalem. 33.

fonde l'Église d'Antioche. 42.

établit son siège à Rome. C'est à partir de cette année qu'on compte ordinairement les vingt-cinq années du pontificat de Saint

Pierre. 52. S. PIERRE chassé de Rome avec les Juifs, par

Claude, retourne à Jérusalem. Concile de

Jérusalem. 67. Première persécution générale sous Néron. Mort de S. Pierre et S. Paul. – S. LIN, Pape.

Lin 70. Prise et ruine de Jérusalem.

78. S. CLET, OU ANACLET.
91. S. CLÉMENT. Ses lettres aux Corinthiens.
96. Deuxième persécution, sous Domitien.

SECOND; SI È CLE

100. S. ÉVARISTE. 107. Troisième persécution, sous Trajan. 109. S. ALEXANDRE I. 116. S. SIXTE I. 127. S. TÉLESPHORE. 137. S. HYGIN. 141. S. Pie Jer. 157. S. ANICET. Commencement des controverses sur

la Pâque. 164. Quatrième persécution, sous Marc-Aurèle. 168. S. SOTER. 177. S. ELEUTHÈRE. 192. S. VICTOR; Apologétique de Tertullien; prin

cipaux livres de Clément d'Alexandrie et de S. Irénée.

TROISIÈME SIÈCLE

201. Cinquième persécution, sous Septime Sévère. 202. S. ZÉPHYRIN. 219. S. CALLIŠTE. Écrits de Minutius Félix. 223. S. URBAIN. 230. S. PONTIEN. — Travaux d'Origène sur l'Écriture. 231. Sicième persécution, sous Maximin. 235. S. ANTÈRE. 236. S. FABIEN. Mission dirigée vers les Gaules.

« ÖncekiDevam »