Sayfadaki görseller
PDF
ePub

kilos de miel ? Vous n'avez encore ni extracteur ni maturate spécial ? Extrayez, et laissez mûrir votre miel dans des réservoir de terre très évasés, jusqu'à la mise en pots; vous devrez al décanter l'eau, s'il y en a à la surface, ou tout au moins enleavec soin le peu d'écume et les parcelles de cire flottantes.

Plus heureux, votre récolte se chiffre-t-elle par centaines de : logs ? Extrayez, mettez à mesure le miel dans des vases quel ques, puis, tous les cadres extraits, démontez la cage de vo extracteur, lavez-le, séchez-le avec soin, puis versez-y votre colte entière, elle y múrira aussi longtemps que vous le juge convenable et vous n'aurez qu'à soutirer pour la mise en f Si vous voulez suivre ces petits conseils, vous ferez un miel; fait et en même temps l'économie d'un maturateur, ce qui mentera d'autant votre récolte.

Mais, encore une fois, ne mettez jamais votre miel en pots en fûts sans l'avoir laissé déposer et mûrir quelque temps. ?. ou moins, suivant l'état atmosphérique; puis, que votre miel logé en fûts ou en vases, gardez-vous bien de le mettre à la cu réservez-lui, au contraiit, la partie la plus sèche et la plus su de votre maison.

CH. LANGE. (Le Miel)

at at ate atsats atsats tas atsas as atsas

saya de QUANTITÉ D'ALCOOL

QUE PEUT PRODUIRE LE MIEL

(Suite)

De plus, il y a des hydromels dont la fermentation dure da semaines et des mois, parce qu'elle est conduite d'une façon fectueuse ; tandis que d'autres sont fermentés en quelques jour Les premiers, surtout s'ils ne sont pas en vase clos, subiront un deperdition d'alcool bien plus que les seconds. Voilà donc pl sieurs causes de variations dans le degré d'alcool produit par un même quantité de miel.

4. Ceci posé, voyons ce que la science théorique et ce qui les praticiens répondent à la question posée en tête de cet article

5.

La science nous enseigne que 1km/oo de sucre blanc en ains ou en pain donne, par une bonne fermentation, un degré lcool par hectolitre d'eau. Mais c'est là un rendement théorie qui n'est obtenu que dans les laboratoires, avec du sucre ablument pur et sec. Dans la pratique, il faut 1k750 ou plutôt 300 de sucre. La science nous dit encore que le miel renferme viron 75 % de sucres fermentescibles. Par conséquent, pour obtenir 10 degrés d'alcool dans un hectore d'eau, il faut 1*800 100% X 104: 15? 24. Comme les chiffres ci-dessus sont plutôt majorés que diminués, i peut dire que MM. de Layens et Bonnier, dans le Cours Comet d'Apiculture, page 354, 11• 271, en indiquant 23k, fournissent s indications de la science théorique. Il faut en dire autant de . E. Cabasse, ingénieur à Pont-à-Mousson, qui indique 23k dans

petite brochure, intitulée : Hydromel ou Vin de Miei. 6. Ecoutons maintenant quelques praticiens : M. André, de erdun (dans la Revue Eclectique, année 1900, octobre, page 266), dique que dans un hectolitre de moût, pour obtenir un degré alcool, il faut 2k 300. La divergence commence à devenir notae. On ne dit plus avec un hectolitre d'eau auquel vous ajoutez 300 de miel ; mais avec un hectolitre de moût qui contient 300 de miel, vous aurez un degré d'alcool. Dans l'hectolitre de oût le volume du miel tient la place d'un égal volume d'eau. Le aume d'un kilo de miel est évalué à environ 70 centilitres. Dans Ca hectolitre de moût, 23k de miel nécessaires, d'après M. André, our obtenir 10 degrés, forment un volume de 0170 X 23

16 lies environ : ce qui réduit la quantité d'eau à 84 litres pour 23k e miel. Pour un hectolitre d'eau, il faudrait 23k X 100: 84 7380. Dans la même Revue (juin 1900, page 100), le Directeur du ucher des Vieillards Abandonnés, à Pierre, par Toul (Meurthe:-Moselle), M. l'abbé Guyot affirme que dans 15 litres d'eau, po grammes de miel produisent i degré d'alcool, et 5 kilos 10

5 egrés. D'après lui, dans un hectolitre d'eau pour 1o degrés, il judrait 5k X 100! : 156 33k333.

Dans un excellent rapport, lu au Congrès international d'Apiulture, tenu à Paris, en 1900, et imprimé dans notre Bulletin de lovembre et décembre 1900, page 181, M. Godon indique, pour

un hydrome titrant au moins 10 degrés, d'employt! =X" mici, 15 à 16 hectolitres d'eau et 100 kilos de raisin frais. Da lui, pour un hectolitre d'eau, il faudrait : 500k: 15 hect. བུདྷ ou bien 500k : 16 hect. 31'250.

J'ai lu quelque part : « 500k de miel, employés pour la fab: tion de 15 hectolitres d'hydromel, ne pourront donner qu produit dont la teneur alcoolique ne dépassera pas 9 degrés Ponr faire cet hydromel à 9 degrés, vous employez 500k der et 1,150 litres d'eau; car dans ces 15 hectolitres d'hydrome miel forme un volume de 500k x 070 350 litres ; vous me donc en eau 1,5001 -- 350 1,150 litres. En vue d'obtenir hydromel à 9 degrés, il faudra donc pour un hectolitre d' 500k X 1001: 1,1501 43*480. Pour un hydromel à 10 degre faudra un dixième en plus ou 434480 45348 47k800.

M. Beuve, dans notre Bulletin (septembre et octobre 1 page 164), indique 25 de miel par hectolitre, pour obtenir 10 grés environ. Est-ce par hectolitre d'eau ? Alors M. Beuve se i proche de l'opinion de MM. de Layens, Bonnier et Cabasse. Es par hectolitre de moût ? Dans ce cas, notre très honoré pro seur exige qu'on défalque pour l'eau le uolume du miel, c'es dire 25k X 0 70

17 litres 50; il resterait donc. 83 litres di Pour un hectolitre d'eau, il faudrait en miel 25% X 1004: 83'5€ Eok environ,

7. D'où vient une si grande divergence d'opinions ? Nous av indiqué trois causes d'erreurs ou plutôt de variations. On fa rait en indiquer quelques autres, je me contenterai d'en indi une quatrième. La fermentation de votre hydromel est termin vous voulez vérifier le degré d'alcool obtenu ; pour cela vous i recours à l'aréomètre de Gay-Lussac, ou bien à un pèse-vii liquomètre quelconque indiquant le degré d'alcool par capilla Allez-vous être renseigné d'une façon exacte ? Nullement. V le seriez, si votre hydromel ne renfermait que de l'eau et de cool. Mais parce qu'il renferme d'autres éléments signalés haut, lesquels donnent plus de densité à voire hydromel, v moyen d'investigation vous indiquera une quantité d'alcool i rieure à la réalité.

Vous pouvez recourir à un autre moyen, la distillation. I ici encore, attention. Si vous ne prenez toutes les précaution

[ocr errors]

ge dans les laboratoires, vous aurez par l'évaporation déperon d'alcool ; et la distillation ne vous indiquera pas toute la ntité d'alcool contenue dans votre hydromel.

Pour résumer, d'après la science, il faut employer 24k de I par hectolitre d'eau pour obtenir environ 10 degrés d'alcool. s en pratique, pour les motifs signalés, cette quantité peut er sensiblement;. voilà pourquoi nous inclinons à croire que praticiens qui indiquent de 25 à 30 kilos, ont chance d'être s le vrai.

X. PINCOT. . S. — D'après une table dressée par M. Lechartier, il en fauit un peu plus de 26 kilos ; d'après le glucomètre Guyot, il en drait 24 kilos. 'oici les données du glucomètre Guyot par hectolitre de moût : Degrés Baumé

Degrés d'alcool produit 05

0.3
25

I 5.
3
4 2

27
4
6 »

38
8 »

5 I 96

63

7 5 13 5

87
9

98
17 »
18 9

13 5
13

14 7
14
24 5

15 8
15

17 »

(La Ruche de l'Aube). (FIN).

Kilos de sucre contenu

[ocr errors]

2

5

IT 5

15 2

10 IL 12

11 127

20 7

22 6

26 1

[ocr errors][merged small]
[ocr errors]

L'Apiculteur (Juillet). - Procès-verbal de Mai. – Journal d'un ine apiculteur. — La théorie mobiliste d'après les publications

· icoles. - Les sept péchés capitaux de la ruche-jumelle. — Peuer une ruche à cadres par essaim artificiel ; fausse manæuvre. Ce que je crois une erreur. Le rapport du miel à la cire. rapport de la cire au nectar. - Une excursion d'apiculture.

Un remède contre la loque. — Modification à l'enfumoir Laj Glanures.

XX

Revue Eclectique d'Apiculture (Juillet). - Chronique. –

. nière de détruire les faux-bourdons sans pièges à mâles. théorie mobiliste d'après les publications apicoles. Métt pour faire accepter les reines. - La chaleur dans les ruches conséquences de ses variations. -- Calendrier.

XX

Le Miel (Juin). -- L'apiculture intellectuelle. — Expositio Laon et de Forcalquier. — Le marché au miel du 24 Juin à - Le maturateur. - - Importation et exportation du miel.

XX

L'Apiculture Pratique (Juillet). Chronique. – L'apici considérée comme un puissant auxilaire de l'agriculture. bourdons et leur utilité. Une société d'apiculture Russ Variétés. - Informations. Glanures. -- Mes visites au ru

XX

La Ruche de l'Aube (Juillet et Août). — Exposition et con

Séance de Mai. Vinaigre d'hydromel. Insuccès de che double. -- Peupler une ruche à cadres par essaim arti

. fausse maneuvre. --- Le bon miel. -- A quelle époque faut colter le miel ? --- L'apiculture dans le centre de l'Afriqu L'avocat de l'apiculteur. — Le jus des fruits antimicrobique

Bulletin du Tarn (2e trimestre). La ruche à plafond mobil loque. L'essaimage artificiel et l'expérience des quatre ! les. -- L'apiculture est-elle une science? — Faut-il même po essaims garnir tous les cadres de cire gaufrée. — Nos b recettes.

XX

L'Abeille Bourguignonne (Juillet et Août). – Le conco Joigny. Au rucher. La production de la cire. Lois boissons. - Le pollen.

XX

Revue Internationale d'Apiculture (Juin). Calendri L'apiculture nouvelle. - La vie des abeilles. - La langu

« ÖncekiDevam »