Sayfadaki görseller
PDF
ePub

maintenant le baptême, non sions que les païens, vivant celui qui consiste à purifier dans les impudicités, dans les la chair de ses souillures, mais mauvais desirs, dans les ivrocelui, qui, engageant la con- gneries, dans les banquets de science à se conserver pure dissolution et de débauche pour Dieu, vous sauve par la dans les excès de vin et dans résurrection de Jésus-Christ; le culte sacrilége des idoles. 22. qui ayant détruit la 4. Ils trouvent maintenant mort, afin que nous devins- étrange que vous ne courriez sions les héritiers de la vie plus avec eux, comme vous éternelle, est monté au ciel, faisiez, à ces débordements de et est à la droite de Dieu; les débauche et d'intempérance; anges, les dominations et les et ils prennent de là sujet de puissances lui étant assujéties. vous charger d'exécrations.

CHAPITRE IV.

l'e

5. Mais ils rendront compte à celui qui est tout prêt à Vivre, non selon les passions juger les vivants et les morts des hommes, mais selon la 6. C'est pour cela que volonté de Dieu. Veiller et vangile a été prêché aux morts. prier. Pratiquer la charité. afin qu'ayant été punis devant Parler et agir par l'Esprit les hommes, selon la chair, il de Dieu. Se réjouir dans les reçoivent devant Dieu la vie souffrances. Dieu juge ici les de l'esprit. siens, et leur est fidèle.

7. Au reste la fin de toutes 1. Puis donc que Jésus- choses s'approche; conduiser Christ a souffert la mort en sa vous donc avec sagesse, e chair, armez-vous de cette soyez vigilants dans la prière pensée Que quiconque est 8. Mais surtout ayez une mort à la concupiscence char- charité persévérante les uns nelle n'a plus de commerce pour les autres; car la charite avec le péché. couvre beaucoup de péchés.

2. En sorte que, durant tout le temps qui lui reste de cette

9. Exercez entre vous l'hos pitalité sans murmurer.

vie mortelle, il ne vive plus 10. Que chacun de vous

rende service aux autres, selon le don qu'il a reçu, comme étant de fidèles dispensateurs des différentes grâces de Dieu

11. Si quelqu'un parle, qui paroisse que Dieu parle pa

selon les passions de l'homme, mais selon la volonté de Dieu.

3. Car il doit bien vous suffire que, dans le temps de votre première vie, vous vous soyez abandonnés aux mêmes pas

sa bouche. Si quelqu'un exerce | gement par sa propre maison. quelque ministère, qu'il y ser- Et s'il commence par nous, ve comme n'agissant que par quelle sera la fin de ceux qui la vertu que Dieu lui donne; rejettent l'évangile de Dieu? afin qu'en tout ce que vous 18. Que si le juste même faites, Dieu soit glorifié par se sauve avec tant de peine, Jésus-Christ, auquel appar- que deviendront les impies et tient la gloire, et l'empire dans les pécheurs?

les siècles des siècles. Amen.

[

19. C'est pourquoi que ceux 12. Mes chers frères, ne qui souffrent, selon la volonté soyez point surpris lorsque de Dieu, persévérant dans les Dieu vous éprouve par le feu bonnes œuvres, remettent des afflictions, comme si quel- leurs âmes entre les mains de que chose d'extraordinaire celui qui en est le créateur, vous arrivoit. et qui leur sera fidèle.

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

13. Mais réjouissez-vous plutôt de ce que vous participez aux souffrances de JésusChrist, afin que vous soyez aussi comblés de joie dans la manifestation de sa gloire.

14. Vous êtes heureux si vous souffrez des injures et des diffamations pour le nom de Jésus-Christ, parceque l'honneur, la gloire, la vertu de Dieu, et son Esprit repose sur

vous.

CHAPITRE V.

Avis aux ministres de l'église et à tous les fidèles. S'humilier devant Dieu; se reposer en lui. Veiller sur soi. Résister au démon. Bénédiction. Salutations.

17. Car voici le temps où Dieu doit commencer son ju

1. Je vous prie, vous qui êtes prêtres, étant prêtre comme vous, et de plus témoin des souffrances de Jésus-Christ, et même de cette gloire qui doit paroître un jour à découvert;

15. Mais que nul de vous ne souffre comme homicide, ou comme larron, ou comme 2. paissez le troupeau de faisant de mauvaises actions, Dieu dont vous êtes chargés, ou comme se mêlant d'affaires veillant sur sa conduite, non qui ne le regardent pas. par une nécessité forcée, mais 16. Que s'il souffre comme par une affection toute volonchrétien, qu'il n'en ait point taire, qui soit selon Dieu, non de honte, mais qu'il en glori- par un honteux desir du gain, fie Dieu. mais par une charité désintéressée;

3. non en dominant sur

l'héritage du Seigneur, mais en sont répandus dans le monde, souffrent les mêmes afflictions que vous.

vous rendant les modèles du troupeau, par une vertu qui naisse du fond du cœur.

10. Mais je prie le Dieu de 4. Et lorsque le prince des toute grâce, qui nous a appepasteurs paroîtra, vous rem-lés en Jésus-Christ à son éterporterez une couronne de gloi- nelle gloire, qu'après que vous re qui ne se flétrira jamais. aurez souffert un peu de temps, il vous perfectionne, vous for tifie et vous affermisse, comme sur un solide fondement.

5. Et vous autres, qui êtes jeunes, soyez aussi soumis aux prêtres. Tâchez tous de vous inspirer l'humilité les uns aux autres; parceque Dieu résiste aux superbes, et donne sa grâce aux humbles.

11. A lui soit la gloire e l'empire dans les siècles des siècles. Amen.

12. Je vous ai écrit assez

6. Humiliez-vous donc sous brièvement, ce me semble, la puissante main de Dieu, par notre cher et fidèle frère afin qu'il vous élève dans le Silvain; vous déclarant et vous temps de sa visite; protestant que la vraie grâce de Dieu est celle en laquelle vous demeurez fermes.

7. jetant dans son sein toutes vos inquiétudes, parcequ'il a soin de vous.

13. L'église qui est dans 8. Soyez sobres et veillez; Babylone, et est élue comme car le démon, votre ennemi, vous, et mon fils Marc, vous tourne autour de vous comme saluent. un lion rugissant, cherchant qui il pourra dévorer.

14. Saluez-vous l'un l'autre par un saint baiser. Que la 9. Résistez-lui donc en de- grâce, et la paix soit avec vous meurant fermes dans la foi, tous, qui êtes en Jésus-Christ. sachant que vos frères, qui Amen.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

SECONDE ÉPITRE

DE

SAINT PIERRE.

CHAPITRE I.

Dons de Dieu accordés aux

fidèles. Enchainement des
vertus qui commencent par
la foi, et qui se terminent
par la charité. Affermir son
élection par les bonnes œu-
vres. Transfiguration de Jé-
sus-Christ. Usage des pro-
phéties.

4. et nous a ainsi communiqué les grandes et précieuses grâces qu'il avoit promises, pour vous rendre, par ces grâdivine, si vous fuyez la corces, participants de la nature ruption de la concupiscence, par qui règne dans le siècle le déréglement des passions;

5. vous devez aussi, de votre part, apporter tout le soin possible pour joindre à votre foi la vertu; à la vertu la science;

6. à la science la tempé rance; à la tempérance la patience; à la patience la piété;

7. à la piété l'amour de vos frères; et à l'amour de vos frères la charité.

2. Que la grâce, et la paix croisse en vous de plus en plus par la connoissance de Dieu et de Jésus-Christ notre Seigneur.

8. Car si ces grâces se trouvent en vous, et qu'elles y croissent de plus en plus, elles 3. Comme sa puissance di- feront que la connoissance vine nous a donné toutes les que vous avez de notre Seichoses qui regardent la vie et gneur Jésus-Christ ne sera la piété, en nous faisant con-point stérile et infructueuse. noître celui qui nous a appe- 9. Mais celui en qui elles lés par sa propre gloire et par ne sont point, est un aveugle sa propre vertu; qui marche à tâtons, et il a

1. Simon - Pierre, serviteur et apôtre de Jésus-Christ, à ceux qui ont reçu, comme nous, le précieux don de la foi, avec la justice de notre Dieu et Sauveur Jésus-Christ.

oublié de quelle sorte il a été notre Seigneur Jésus-Christ; purifié des péchés de sa vie mais c'est après avoir été nouspassée. mêmes les spectateurs de sa majesté.

10. Efforcez-vous donc de plus en plus, mes frères, d'af- 17. Car il reçut de Dieu le fermir votre vocation et votre Père un témoignage d'honneur élection par les bonnes œu- et de gloire, lorsque de cette nuée, où la gloire de Dieu paroissoit avec tant d'éclat, on entendit cette voix : Void mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection:

vres; car agissant de cette sorte, vous ne pécherez jamais.

11. Et, par ce moyen, Dieu vous donnera une entrée facile au royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jé- écoutez-le. sus-Christ.

18. Et nous entendimes

12. C'est pourquoi j'aurai nous-mêmes cette voix qui soin de vous faire toujours res- venoit du ciel, lorsque nous souvenir de ces choses, quoi- étions avec lui sur la sainte que vous soyez déja instruits montagne. et confirmés dans la vérité 19. Mais nous avons les dont je vous parle; oracles des prophètes, dont 13. croyant qu'il est bien la certitude est plus affermie, juste que pendant que je suis auxquels vous faites bien de dans ce corps, comme dans vous arrêter comme à une une tente, je vous réveille en lampe qui luit dans un lieu vous en renouvelant le sou- d'obscurité, jusqu'à ce que le jour commence à paroître, et que l'étoile du matin se lève dans vos coeurs;

venir.

14. Car je sais que dans peu de temps je dois quitter cette tente, comme notre Seigneur Jésus-Christ me l'a fait connoître.

15. Mais j'aurai soin que, même après ma mort, vous puissiez toujours vous remettre ces choses en mémoire.

20. étant persuadés, avant toutes choses, que nulle prophétie de l'écriture ne s'explique par une interprétation particulière.

21. Car ce n'a point été par la volonté des hommes que 16. Au reste, ce n'est point les prophéties nous ont été en suivant des fables et des anciennement apportées; mais fictions ingénieuses que nous ç'a été par le mouvement du vous avons fait connoître la Saint-Esprit que les saints puissance et lavénement de hommes de Dieu ont parlé.

« ÖncekiDevam »